defr

L'utilisation de nouveaux matériaux de construction a contribué au fait que le climat intérieur des appartements ne s'est pas toujours développé au mieux au cours des dernières décennies. Dans le cas d'un nouveau bâtiment, le choix des matériaux de construction peut encore être influencé. Dans les usines existantes, les plantes peuvent contribuer à améliorer considérablement la qualité de l'air intérieur.

Les plantes peuvent-elles contribuer de manière démontrable à l'amélioration du climat intérieur? Les opinions divergent largement à ce sujet. Cependant, pour ne pas se retrouver avec une seule évaluation, une recherche approfondie de la littérature pertinente était souhaitable. Il est à noter que dans un passé récent, de nombreuses recherches sur ce sujet ont été menées à des niveaux très différents. La recherche spatiale, par exemple, doit être mise en évidence:

Pour déterminer les conditions dans lesquelles des colonies humaines seraient possibles sur Mars, l'agence spatiale américaine NASA avait lancé une expérience à long terme. La Biosphère II a été construite au début des années 1990 pour déterminer si un écosystème autonome et indépendant du monde extérieur serait possible. Le projet est considéré comme un échec, mais des informations très précieuses sur le rôle des plantes ont été acquises.

Lorsqu'on lui a demandé comment la terre parvient à produire de l'air pur ou à régénérer l'air vicié, la réponse a été la suivante: ce sont généralement les plantes et à un degré qui était jusqu'alors inconnu.

En plus de ces capacités, les plantes aident également à humidifier l'air. Une humidité relative de 30% peut être obtenue dans une pièce chauffée sans plantes. Les plantes présentes dans la pièce peuvent augmenter l'humidité relative de 40 à 45%. 50 à 55% serait optimal.

Cependant, le climat ambiant est également très influencé par les matériaux de construction utilisés. Les matériaux de construction ont été utilisés en particulier dans les bâtiments anciens, dont certains ne peuvent être remplacés que par des investissements financiers considérables. Ceux-ci comprennent, par exemple, des panneaux de particules, des revêtements de sol collés ou d'autres matériaux synthétiques qui sont maintenus ensemble par des adhésifs et des résines.

Les humains eux-mêmes émettent des substances volatiles, telles que l'hydrogène, le monoxyde de carbone, les phénols, le méthane, le dioxyde d'azote, etc. L'air peut être revitalisé par les plantes, de sorte que l'air que vous respirez peut être amélioré sur le long terme.

La littérature répertorie les plantes particulièrement adaptées à l'amélioration de l'air d'une pièce. Le lierre, les orchidées, les palmiers d'arec sont considérés comme des "revitalisants" de l'air intérieur.

Jusqu'à 90% du formaldéhyde est extrait de l'air par les lys verts et l'aloès afin d'être converti en acides aminés et sucres inoffensifs. Les fougères et le lierre ont des capacités similaires et peuvent également être placés dans des endroits sombres ou dans les salles de bain. Le lierre peut décomposer le benzène jusqu'à 90%.

Ce ne sont là que quelques exemples qui soulignent l’importance des plantes spatiales. Il vaut donc la peine non seulement de choisir les plantes pour des raisons esthétiques, mais aussi d'apprécier leur capacité à améliorer la qualité de l'air

Ministère du Logement

Aller en haut