defr

Vergers

Filtre n'a aucun résultat

Filtre n'a aucun résultat

CTF Troisvierges

CTF Shop

Contactez Intern - sections

  • Président: WEBER-GLODT Denise Adresse: 44, rue Péiter vun Uespelt, L-5710 Aspelt E-mail: - Téléphone: 00352/23667436 Gsm:…

  • Président: KETTEL Marie-louise Adresse: 54, rue Abbé Neuens, L-8811 BILSDORF E-mail:   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, Pour afficher JavaScript doit être activé! Téléphone: secret Gsm: ...

  • Luxembourg, le 13 janvier 2020 Aux membres du conseil d'administration de l'association Cher membre, Vous êtes cordialement invités au ...

De mon jardin

Gallerie Photos - sections

De mon jardin

Coin de Terre et du Foyer Rollingergrund

 

Dans le jardin potager de la section Rollingergrund, nous produisons de beaux légumes biologiques sains, sans pesticides et toujours bon marché.

Sur les photos, vous pouvez voir quels outils peu coûteux nous produisons des carottes, des poireaux, des oignons, du chou, etc. Il est spécifiquement destiné aux réseaux de culture de légumes avec

les détenteurs correspondants, proposés dans le commerce.

Le coût par mètre courant est d’environ 3,50 à 5,00 Euros. Cette procédure

est moins cher que l'utilisation de pesticides. En même temps nous protégeons les abeilles

et d'autres insectes utiles, tels que les coccinelles.

Essayez cette procédure l'année prochaine. Vous ne serez pas déçu.

Henri Alessandri

 

 

+1 20160814 145525+1 20160814 145604+1 20160815 095059+1 20160815 095412

GartenMaggyWiesCTF Maggy Wies produit des légumes frais et sains  

























GartenMaggyWiesCTF2













































GartenMaggyWiesCTF3 La gamme de produits supplémentaire


Le visiteur doit traverser une belle porte en fer forgé entre des hêtres luxuriants pour atteindre le royaume de Maggy Wies. Le grand jardin 10 Ar est situé à l’entrée de la zone d’activité "triangle vert" à Ellingen " an Dudent". Une oasis de calme entre la route nationale N16 et la zone d'activité a été créée ici par Maggy Wies.

Une ancienne employée de banque bienveillant m'accueille dans l'entrée sur la pelouse parfaitement tondue. Ce jardin était déjà le champ de pommes de terre des grands-parents, ses parents avaient aussi un jardin ici et et maintenant, elle gère avec grand plaisir un jardin biologique ici.

"Ici, je me sens bien, il n'y a pas de soucis, les fleurs sont comme mes enfants, et je m'amuse et j'ai beaucoup de joie";. Et que c'est amusant, le visiteur le remarque immédiatement. Les parterres sont bien entretenus, seuls des légumes traditionnels locaux sont cultivés et l'auteur de ces lignes a l'impression d'être dans le jardin de ses parents.

"Quand j'ai repris le jardin de mes parents, j'ai complètement reconstruit le jardin." Maggy souligne qu'elle n'a aucune éducation horticole, mais que le jardinage est dans son sang. Elle me montre les différents tas de compost à l'ombre de puissants sapins, puis regarde les lits. Il y a d’abord les lits surélevés, beaucoup plus chauds. "J'avais déjà au 15. Puisse la laitue ", dit-elle fièrement.

Les lits plats sont entourés de fleurs. La bette à cardes grandit bien cette année, a-t-elle déclaré avant de parler du "kinky Joer mum Wieder". Les courges devraient perdre plus de 30% et les plants de tabac d'ornement ne sont pas particulièrement beaux.

Les parterres de Maggy sont créés dans une culture mixte. Ainsi, ils n'ont absolument besoin d'aucun spray. La jolie serre abrite de magnifiques tomates de toutes sortes. Par un arc avec des raisins de table, nous arrivons à un lit d'endives fraîchement planté. Dans les rameaux, les carottes fleurissent et la salade de maïs est déjà semée dans la partie récoltée.

Maggy vend aussi des légumes frais, elle n’a aucune activité commerciale importante, mais elle se réjouit de chaque visite au jardin et si elle peut ensuite vendre des légumes sains, c’est deux fois plus agréable. Les corbeilles de légumes finies ne la connaissent pas, ses clients disent ce qu’ils veulent avoir et Maggy prend ensuite les légumes frais du lit.

Au bout du jardin, près des arbustes de cassis, il y a un petit pavillon de jardin entouré de fleurs, à côté d'un petit étang.

Sur la terrasse, où se tiennent régulièrement des réunions de famille, Maggy a exposé ses produits faits maison. Un riche assortiment d’huile végétale et de vinaigre ainsi qu’une variété de thés vous invite à acheter. Des gelées de fruits maison complètent l'offre.

La propriété est délimitée par une haie de hêtres dans laquelle de nombreux oiseaux se sentent à l'aise. En outre, il éloigne le bruit et les émanations du trafic N16. Si elle voulait faire tout ce travail dans le jardin seule, je voulais savoir ce que Maggy disait de ses fils, Joé et Benoît, sont d'une aide précieuse pour tondre le gazon et couper les haies.

Le jardin biologique de Maggy Wies est ouvert du lundi au vendredi, de 13 à 18.

Texte et photos: JEM

Une partie des rhododendrons Yakushimanum

 

Une pure idylle attend les visiteurs dans les 21,5 acres des jardins de Lydie et Raymond Heidt-Henkes à Pétange. C'est un jardin qui respire le calme, une invitation à la détente et aux moments de détente.


Les sentiers étroits et quelque peu sinueux traversent le complexe, où de nombreux rhododendrons sont en pleine floraison au début du mois de mai. Ces chemins conduisent le visiteur vers les différents coins horticoles. Cinq étangs différents avec leurs huit plans d'eau et fontaines fournissent
toujours pour un changement. Le visiteur peut profiter de vues magnifiques à partir de 12 sièges élégants.


Une magnifique haie composée de différents types de bois sépare la propriété de la forêt voisine.


"Jardin des Yak's" est ce que Raymond appelle son jardin dans lequel il travaille 8 à 10 heures par jour. Pourquoi yak? Raymond possède 300 rhododendrons, dont 130 rhododendrons différents de l'espèce Yakushimanum, qui dépassent rarement un mètre de hauteur, mais ont une croissance dense et compacte.


L'espèce Rh. Degronianum ssp., Originaire de l'île japonaise de Yaku Shima. yakushimanum var. yakushimanum est le nom de ce groupe et a hérité d'une croissance faible et compacte et d'une bonne résistance à l'hiver pour sa progéniture. Le feuillage velu légèrement arqué, densément feutré est typique,
qui est très tolérant au soleil grâce au feutre sur le dessus. Les couleurs des fleurs sont pour la plupart dans des tons pastel et se transforment en blanc en se fanant.

Des œuvres d'art ornent le jardin


De plus, 50 azalées, 30 Pieris différents (cloches d'ombre), 40 types de Kalmia latifolia (laurel rose), camélias, Choysia (fleur d'oranger), Enkianthus campanulatus (magnifique cloche) et Skimmia japonica (Skimmia) enrichissent le complexe.


Entre ces plantes se trouvent des érables (Acer) et des buissons très intéressants. De plus, une centaine de rosiers grimpants et grimpants, pour la plupart des espèces anglaises, ornent le "Jardin des Yak's" au milieu du complexe. En plus de l'abondance de plantes, il y a aussi plusieurs œuvres d'art dans le jardin. La décoration élégamment adaptée a été créée par des artistes bien connus de toute l'Europe.

Raymond et Lydie avec des invités dans le jardin


Le fait que Raymond marque toutes les plantes individuelles dans le jardin avec des panneaux en ardoise assortis avec le nom botanique respectif de la plante rend ce jardin particulièrement intéressant pour les botanistes. Raymond et Lydie, qui s'occupent des roses avec beaucoup d'amour et de cœur, entretiennent le jardin. Seul un ami de la famille aide au câblage des différentes fontaines et plans d'eau. Les visites du jardin sont possibles sur rendez-vous (Tél 621)

 

Photos: Jean-Marie Backes

La petite route monte à Bürden, l'endroit idyllique à côté de Warken. «Vous voilà déjà dans l'Ösling», a déclaré l'invité Kemp lorsqu'il m'a accueilli avec la petite-fille Laurie à côté d'un magnifique rosier à l'entrée de sa propriété sous la pluie continue. Le jardin de Gaston et Cilly Kemp-Gloden se trouve à 400 mètres d'altitude avec une magnifique vue panoramique.

 

Jour du mariage avec des milliers de fleurs1























Gaston Kemp avec Laurie à la Rose Postillon













































En bordure de son installation se trouve le plus grand champ de blé contigu au Luxembourg avec 16 hectares, explique Gast. Par beau temps, vous avez une vue dégagée sur les immeubles de grande hauteur du Kirchberg et même le hall Cargolux sur Findel peut être vu. Mais il n'est pas nécessaire de regarder si loin «Routfeld». Les magnifiques roses de la famille Kemp sont absolument accrocheuses. L'invité est un peu nostalgique, "les fleurs ne se sentent pas bien sous la pluie", dit-il laconiquement. Il a 400 types de roses différents dans son jardin. et Rambler roses et viennent aussi loin que possible d'Angleterre. Nous sommes debout sur une pelouse séparée par des vignes. Elle sert de zone tampon et tranquille dans le jardin. Petite-fille Laurie court clairement avec enthousiasme à travers le jardin et raconte un chemin secret qui mène à travers le jardin.

Douce Juliette

 

En attendant, Gast m'explique des choses importantes sur ses roses et leurs soins. Cette année, la floraison a commencé plus tard dans son jardin et les roses s'estompent très vite. De plus, il est ennuyé par le temps humide et se plaint que les mauvaises herbes poussent plus vite en conséquence. Au milieu des belles roses, il y a aussi un potager classique où surtout - comment devrait-il en être autrement dans l'Ösling - les pommes de terre et les légumes-racines se développent particulièrement bien.


Puis Gast s'extasie sur ses roses préférées, où «Illusion» n'a pas survécu cet hiver, mais de nouvelles pousses ont été repérées, il y a donc encore de l'espoir. Le 'Wedding Day', qui s'illumine de milliers de fleurs, avec 'Guirlande d'amour', 'Postillon', 'Sweet Juliet' entre autres forment de merveilleux bouquets de fleurs surdimensionnés. Il n'a pas de rosiers de lit, car ceux-ci seraient difficiles à cultiver ici. Son ami belge et éleveur de roses des Ardennes avait également des problèmes avec ces roses. Cependant, le client a une préférence particulière pour les rosiers randonneurs qui tentent de se sentir à l'aise dans les vieux pommiers entre les bouquets de noisettes à l'entrée latérale de sa propriété. Gast a laissé un tunnel grandir ensemble ici.


Cilly vient d'arriver, elle vient de décorer une église paroissiale avec des roses de son jardin. Laurie court toujours librement, est enthousiaste et bien sûr, il y a une interdiction absolue des photos sur le chemin secret de Laurie.


Texte et photos: JEM

C'est début mai, la nature s'éveille, cette année peut-être un peu plus tard, les jardiniers du "Hutbierg" de Rümelinger. Section locale de la ligue à Rümelinger La CTF a construit plusieurs petits villages. Nous avons visité certaines d'entre elles avec Nico Fantini, secrétaire général de la Ligue. Nico était également président de la section dynamique des mineurs de l'extrême sud du pays. Ici la terre est rouge, nous sommes au "pays de la terre rouge".

La route d'accès en béton sur le "Hutbierg" est complètement droite, droite et gauche, les jardins sont créés. Les parcelles 34 sont plus ou moins bien entretenues. Ces petits mondes 34, conçus selon les différents désirs et goûts des locataires du jardin, servent l'objectif principal de l'élevage de légumes frais et sains.

"Voici une véritable oasis pour se remettre de la vie de tous les jours" dit Nico et rencontre René dans son jardin. Le sol est prêt pour la plantation et le semis et le poireau, ainsi que certaines plantes de laitue sont déjà dans le potager. Bien sûr, une discussion sur la terrasse de l'abri de jardin est annoncée.

Un peu plus loin, le bourdonnement d'un moteur peut être entendu. Hub, un agriculteur qui a déménagé il ya des années des Pays-Bas à Rümelingen, est sur le point de desserrer le sol avec une ancienne barre. Hub a une plus grande parcelle et fertilise avec du fumier de cheval, parce qu'il a reçu ce pas cher.

Sur "Rembour" il y a un autre jardin de la section. Je dirais que c'est un peu nostalgique et romantique, les routes ne sont pas pavées et le terrain est accidenté. L'un des jardiniers associés a récemment planté un figuier dans un seau et a déclaré que les campagnols avaient déjà endommagé trois de ces arbres. "Ici, dans le seau, rien ne peut arriver", dit-il.

Dans le jardin d'en face, nous rencontrons Carlo. Après avoir terminé son travail, il veut seulement partir, mais pourquoi veut-il avoir une allocation? Je voulais savoir: "Ech wëll wat ec iessen", dit le cheminot de chemin de fer.

Nico note que la section a encore quelques jardins plus petits et que la coopération avec l'administration de la ville est très bonne. L'ancien maire s'est assis régulièrement sur un banc au bord du jardin et y a préparé ses discours.

Les membres de 250 rêvaient d’un jardin communautaire et peut-être d’un jardin pédagogique inspiré du modèle de Lehrgarten de la municipalité voisine, Kayl-Tetingen.

Texte et photos: Jean-Marie Backes

Aller en haut