defr

Terre molle à partir de matière première pour le remplissage en pot.

Les légumes comme culture en pot? Une idée très inhabituelle mais très intéressante. Certaines herbes en ont peut-être déjà sur le rebord de la fenêtre, mais que dire de la salade, du chou-rave, des tomates, des oignons, des carottes ou même des pommes de terre? Presque tous les légumes peuvent être cultivés dans le pot. Mais il y a quelques règles de base à considérer.

Terre et fertilisation

Une fois que vous avez trouvé le bon endroit sur le balcon ou la terrasse et que vous avez également préparé des pots et des semences, vous devez travailler dur.Il faut apporter de la terre et, selon la taille du projet, il faut en apporter une grande partie.

Mais ne vous inquiétez pas, avec les soins appropriés, ce sol peut être réutilisé chaque année.

Quelle terre devriez-vous prendre?

Dans le commerce spécialisé au jardinage, il y a de la terre à base de tourbe pour le semis (pauvre en nutriments) et pour le rempotage (fertilisé). Quiconque veut se passer d'installations industrielles minérales peut acheter de la terre traitée avec du fumier animal. Vous pouvez aussi, si vous avez des propriétaires de prairie comme amis, ramasser des taupes et les utiliser comme matière première pour votre terreau. Par exemple, vous pouvez acheter du compost dans les usines de compostage (qui est même gratuit dans certaines communautés), dont certaines ont une teneur élevée en nutriments. Vous prenez donc de la terre molle pure et un mélange 50/50 avec du compost pour l'empotage.

Même avec la terre, vous avez deux options: soit vous achetez ce dont vous avez besoin, soit vous le faites vous-même.

Comment ça se passe avec la fertilisation?

La proportion correcte de compost riche en nutriments est donc en gros la fertilisation de base. Plus tard, lorsque les plantes poussent et grandissent, il est nécessaire de les cultiver une ou plusieurs fois pour certaines espèces végétales.

Nous avons déjà vu que les légumes sont de véritables plantes à haute performance. Tout comme les travailleurs lourds et les athlètes professionnels, ils ont également besoin d'une nutrition adéquate.

Les mangeurs forts comme les tomates et le chou ont besoin d'une certaine quantité d'engrais, les mangeurs moyens comme les poireaux et les haricots en ont besoin de moins; les mangeurs faibles comme la laitue et les radis peuvent simplement être cultivés avant ou après une culture principale forte, sans engrais supplémentaire.

La fertilisation supplémentaire donnée lors de la culture est appelée "fertilisation de tête" en jargon technique. Pour cela, l'engrais liquide est le mieux adapté. Il existe également dans le magasin une exécution «synthétique» ou «biologique».

À quelle fréquence faut-il donc appliquer l'engrais ? Vous pouvez le faire de façon régulière et préventive, par exemple une petite dose chaque semaine. Vous trouverez le mode d'emploi sur l'emballage de l'engrais. Mais vous pouvez aussi fertiliser "au besoin", c’est-à-dire quand vous voyez que les fleurs des plantes commencent à ; pousser un peu trop clair ou jaunir.

Il est important de ne pas faire trop de bien en fertilisant. Si vous êtes trop généreux, vous risquez d'avoir trop de nitrate dans vos légumes, ce qu'il vaut mieux éviter pour des raisons de santé.


Frank Adams

Aller en haut