defr

Jardins d'agrément

  • "Pâturage coloré"; - Variétés Salix

    <span style="color : #339966 ;">„Colour willows&ldquo ; &ndash ; <i>Salix-Variétés Plantes remarquables à l'école agricole (68) >span

    Les "pâturages de couleur", comme nous les appelons, sont en réalité qu'en hiver colorés, mais en hiver ils sont absolument fantastiques! Je parle des nombreux pâturages cultivés qui ont une écorce remarquablement colorée. Plantés en groupes, ils ont fière allure contre les frustrations hivernales dans le jardin.

    En fait, je présente toujours une seule plante sélectionnée - mais dans ce cas je dois faire une exception - parce qu'il y a beaucoup de ces belles variétés de saule anciennes et nouvelles, qui devraient certainement être plus utilisées dans le jardinage et surtout l'aménagement paysager !

    Salix americana LTA 151203 21

    L'école agricole possède une importante collection de bois, et l'un de ses trésors est la collection de saules, également appelée <i>Salicetum;, avec environ 60 pâturages différents. Depuis quelques années, nous rassemblons ici une collection spéciale de "saules de couleur"; qui sont très colorés en hiver. Parmi elles, on trouve des variétés anciennes, vieilles de plus de 100 ans, comme le <i jaune orangé <i>Salix alba'Britzensis';, mais aussi des variétés complètement nouvelles comme le <i bleuâtre <i>Salix daphnoides'Blue Streak';. Même certaines espèces de gibier pur ont une coloration hivernale merveilleuse, comme le <i>Salix irrorata; presque blanc des Etats-Unis. Les variétés de ces saules portent des noms comme'Yelverton','Fantasia','Kuba Dola','Oxford Violet'; ou'Noir de Villane'; - et ils sont tous magnifiques !

    Usine 00004 sans nom

    Les vignerons plantent depuis longtemps des pâturages sur la Moselle, dont les pousses d'un an sont utilisées pour lier les vignes - même aujourd'hui, vous pouvez toujours voir ces petites cultures de saules, qui produisent également de superbes effets de couleur en hiver.

    Il est important de planter ces saules en groupes - vous pouvez travailler devant de grands bâtiments modernes comme des immeubles de bureaux - et vous devez aussi tailler les jeunes pousses vers la mi-mars, avant les nouvelles pousses, mais après le merveilleux aspect hivernal. Ces pâturages s'épanouissent parfaitement dans tous les sols qui ne sont pas trop secs.

    Paris février 2012 lit d'hiver Ecole du Breuil 4 copy2

    Les photos ci-jointes ont été prises à l'Arboretum LTA, mais également à la Paris Horticultural School et à Wisley en Angleterre. Intelligemment planté, on peut aussi y tisser des clôtures ou des sculptures colorées et vivantes en hiver, mais celles-ci doivent également être coupées. Quoi qu'il en soit: vraiment recommandable!

    Texte et photos: Eike Jablonsky(LTA)

  • Actinidia kolomikta, Le kiwi arctique

    Plantes remarquables à l'Ecole d'Agriculture (46)

    Vous voyez trop rarement une plante grimpante très attrayante et pas trop haute au Luxembourg, un parent du kiwi bien connu: le stylo flamant rose, Actinidia kolomikta. Ce bois grimpant robuste et simple méritait une large distribution dans nos jardins.

    Le nom quelque peu maladroit de «stylo à rayons», qui décrit la disposition des organes femelles de la fleur dans la fleur, peut contribuer au fait que la plante dioïque (il y a des plantes femelles et mâles) est à peine connue.

    Les feuilles des plantes mâles en particulier sont extraordinairement remarquables et attrayantes. La face supérieure de certaines feuilles est partiellement ou complètement colorée initialement dans un blanc métallique, qui passe ensuite lentement au rose clair. Plus la plante vieillit, plus la couleur des feuilles devient intense.

    La coloration des plantes mâles est beaucoup plus prononcée que celle de la femelle. C'est pourquoi les premiers se retrouvent principalement dans la culture. C'est dommage, car les plantes femelles développent des fruits extrêmement savoureux ressemblant à de la groseille à maquereau qui mesurent environ 2 cm de long. Mais la recherche d'une plante femelle est en grande partie vaine.



    Deux variétés femelles de l'Est, «Ananasja Michurina» et «Klara Zetkin», qui ont été sélectionnées en raison de fruits plus gros, jusqu'à 4 cm de long, ne sont pas non plus disponibles chez nous. Les fleurs blanches qui apparaissent en juin, mesurant près de 1,5 cm de large, dégagent un parfum fin.

    Actinidia kolomikta, originaire des forêts de montagne de la Sibérie orientale, de la Mandchourie et du Japon, préfère la terre de jardin fraîche et les endroits chauds et ensoleillés, mais s'entend également bien à l'ombre partielle - mais il y a moins de feuilles colorées.

    En général, il est difficile d'imaginer que nous n'avons pas affaire à une variété horticole, mais à une plante qui pousse dans la nature, les feuilles semblent tellement irréelles. Avec nous, il atteint 3 à 5 m de haut; et il devrait être tiré par des pergolas, des murs ou grimper dans un arbre. Pour ce faire, elle a besoin d'un fil, d'une chaîne ou de quelque chose de similaire qu'elle peut remonter.

    Si vous avez encore un espace approprié dans le jardin ou à la maison, vous devriez planter ce beau trésor. Incidemment, les chats aiment aussi Actinidia kolomikta lorsqu'ils tirent, c'est-à-dire lorsque des odeurs particulièrement fines semblent se dégager. Une de nos plantes a été presque détruite par les chats. Une petite manchette autour du col de la racine empêche tout contact trop intime avec le crayon!

    Eike Jablonski (LTA)

  • Corylopsis spicata

     

    Le Corylopsis , un bel arbuste ornemental du début du printemps, provient des forêts de montagne autour de Nagasaki et pousse aussi abondamment dans la province de JangXi en Chine, où il pousse également sous forme d'un petit arbre.

    L'arbuste atteint une hauteur de 2 à 3 m et fleurit en même temps que le forsythia et les groseilles au début du mois d'avril. La Corylopsis spicata est une espèce du genre Corylopsis de la famille de l'hamamélis (Hamamelidaceae). Il est attribué au tribus Corylopsideae dans la sous-famille Hamamelidoideae. Philipp Franz von Siebold et Joseph Gerhard Zuccarini ont d'abord décrit l'espèce 1836 dans la Flora Japonica.

    Le nom générique Corylopsis est dérivé de "Corylos", le nom générique du noisetier, et du mot grec "opsis" pour "apparence". Il correspond au nom allemand Scheinhaseln et fait référence à la similitude des feuilles et des inflorescences avec celles de la noisette. L'épithète spécifique spicata vient du latin et signifie «en forme d'oreille».

    Apparence

    L'arbuste normal à croissance lente atteint 2 à 3 m de haut et de large, a une croissance verticale à clairsemée, irrégulière et est plus large que haut avec l'âge. La fleur jaune clair apparaît en avril avant que les feuilles ne poussent avec de nombreux épis floraux agréablement parfumés d'environ 3-4 cm de long. Les feuilles sont largement en forme de cœur, la pousse est violette, devient plus tard vert foncé ou bleuâtre et à partir d'octobre a une couleur d'automne jaune frappante à jaune orangé.

    Emplacement

    Le corylopsis doit être planté à l'abri du vent et du gel. Il aime l'ombre légère et les endroits abrités, car les fleurs précoces sont sensibles au gel et au vent tardifs. Évitez la chaleur et la sécheresse. Le sol organique frais à humide doit être légèrement acide à neutre et sablo-humique.

    Mesures de soins et de reproduction

    Les exigences de culture sont comparables à celles des rhododendrons. L'important, c'est un sol humifère bien perméable. Une coupe régulière n'est pas nécessaire. Cependant, une taille forte ne fait pas mal si elle devient nécessaire pour quelque raison que ce soit. L'arbuste ornemental se propage par bouturage ou en été par bouturage.

    Quelques belles espèces / variétés

    Corylopsis pauciflora est un petit arbuste à floraison riche qui pousse à environ 1 mètres de haut, Corylopsis veitchiana, Corylopsis willmottiae, Corylopsis willmottiae Spring Purple, Corylopsis glabrescens et Corylopsis spicata.

    Christopher Sirres

  • Aux oignons, prêts, partez.


    Quoi de plus excitant que d'enterrer quelque chose dans le sol, d'attendre quelques mois et puis, quand on l'a presque oublié, la surprise survient?

    Les géophytes printaniers, c'est-à-dire les perce-neige, les crocus, les tulipes, les jonquilles, les jacinthes, les coupes de moelle fascinent à leur manière. Au printemps, avec les premiers rayons de soleil, ils s'éveillent à une nouvelle vie, alors que le reste de l'année, ils sont à peine visibles, discrets ou déjà mort à nouveau.

    Les plantes à fleurs printanières sont généralement plantées en automne, car elles ont besoin de gel ou de froid pendant l'hiver pour fleurir. Certains jardiniers astucieux placent les bulbes, par exemple les jacinthes, dans le congélateur et les poussent ensuite vers l'avant sur le rebord de la fenêtre. Donc, ils reçoivent déjà une fleur à temps au printemps, même si rien ne se passe dans le jardin depuis longtemps.

    Si on observe les géophytes printaniers dans leur emplacement naturel, on remarque que la plupart d'entre eux se trouvent dans des endroits semi-ombragés et ombragés, souvent dans des forêts de feuillus. Cela explique aussi pourquoi elles fleurissent si tôt dans l'année parce que les feuilles des arbres ne font pas autant d'ombre. Ainsi vous pouvez mettre les fleurs de printemps dans le jardin à l'ombre, cela ne les dérange pas beaucoup.

    Le soleil est également bien toléré, mais la floraison peut prendre moins de temps ou la couleur peut être légèrement différente de celle à l'ombre. Quand la floraison est terminée, il ne faut pas couper les feuilles, mais vous devriez les laisser sécher. Cela permet aux plantes de stocker les nutriments dans les oignons des fleurs pour qu'ils puissent fleurir à nouveau l'année suivante.

    Vous ne pouvez pas faire grand-chose de mal avec la plantation. Les bulbes plus petits doivent être plantés de préférence en groupes, car cela renforcera leur effet. Normalement, les bulbes sont plantés 2-3 fois plus profondément que la taille du tubercule. Les tulipes ou les jonquilles, qui deviennent un peu plus hautes, peuvent être placées plus bas pour qu'elles ne se plient pas si facilement

    Il est également important que la pointe du bulbe regarde vers le haut, car le point de végétation se trouve là. Si celui est tourné vers le bas, les cotylédons risquent de ne pas pouvoir se déplacer vers le haut. Le sol ne doit pas être trop humide, sinon les oignons pourrissent. Un sol bien perméable est idéal. Vous pouvez mettre un peu de sable dans le trou de plantation avant de placer l'oignon.

    En outre, les campagnols peuvent devenir ennuyants s'ils ne repoussent pas les collations enterrées. Si vous vous devez généralement combattre avec une peste de campagnol ou si vous l'attendez depuis le début, vous pouvez mettre les oignons dans un grillage ou un petit panier de fil métallique, que les souris ne peuvent pas mordre.

    Mes oignons de printemps attendent d'être mis en terre et j'espère pouvoir le faire avant le premier gel. Mais ce serait bien si les faiseurs de pluie pouvaient faire une pause, parce que comme ça le jardinage fait plus de plaisir.

    Nadine Weirich
    Dipl. Ing. Of Landscape Architecture
  • Armoracia rusticana 'Variegata', le raifort de couleur blanche

    Plantes remarquables à l'Ecole d'Agriculture (47)

    Le raifort, ancienne plante médicinale et aromatique connue depuis le Moyen Âge, n'est cultivé que dans quelques jardins. Plante-le! Étant donné que la beauté doit également jouer un rôle dans le jardin en plus de l'utilisation, il convient d'utiliser la forme blanche panachée «Variegata» pour une culture.

    Malheureusement, le raifort panaché, originaire d'Angleterre, est à peine disponible chez nous. À l'école d'agriculture, il est cultivé avec d'autres herbes anciennes et plantes médicinales qui allient bienfaits à la beauté du jardin. Ceux-ci inclus B. encore la tanaisie à volants et la rue tachetée, qui sont présentées à ce stade.

    Le raifort n'est pas aussi répandu au Luxembourg qu'en Europe de l'Est, dans le sud de l'Allemagne ou en Autriche.

    Là, le raifort est appelé "raifort", d'après le mot slave pour raifort, dont la maison est à l'est.

    Le raifort, qui appartient aux Brassicaceae (plantes crucifères), pousse jusqu'à 70 cm de haut et tout aussi large dans notre beau sol limoneux et pas trop sec. Lorsqu'il tire, il est très délicat et d'apparence presque plumeuse. En ce moment, la variété panachée est merveilleuse!

    Il est difficile de croire à quelle vitesse le raifort oublie sa tendreté et se transforme en un pur voyou. Même maintenant, le raifort blanc a l'air beaucoup plus beau que sa sœur verte un peu bourru, qui, avec les feuilles grossières, ne peut pousser que dans le fond du jardin du cottage. Mais nous voulons récolter le raifort - les racines sont dures et ont fait pleurer de nombreuses personnes, le raifort fraîchement râpé est si chaud. Mais alors, il est préférable d'opter pour du beurre fondu et des pommes de terre fraîches pour la carpe, comme cela est courant en Europe de l'Est.

    Il guérit également, on dit qu'il a des pouvoirs magiques. Ce qui est certain, cependant, c'est son effet antibactérien, sa forte teneur en vitamines C, B1, B2 et B6, ainsi qu'en huiles de moutarde, magnésium, fer et bien d'autres ingrédients.

    La plante doit être déterrée pour la récolte. Les racines qui en résultent, fortes d'un crayon, appelées fechser, sont replantées dans le sol, ce qui donne des racines de raifort meilleures et droites lorsqu'il est sableux.

    En juin, autour de la fête nationale, la plante est ensuite soulevée et exposée pour que les racines latérales puissent être enlevées - puis une belle racine principale épaisse en résulte pour la récolte.

    Cette culture est laissée au repos pendant un total de deux ans dans le jardin potager, puis la plante est récoltée. Les plantes faibles restent en place, les racines latérales sont remises en place. Veillez à toujours disposer de suffisamment de matériel de multiplication - ou utilisez la forme de couleur blanche comme plante ornementale.

    L'origine de l'étrange nom de raifort n'est pas tout à fait claire: s'appelait-il Mährrettich (de jument, vieux cheval)? En anglais, on l'appelle encore "horse radish", en français "radis de cheval". On dit que le raifort pousse à l'état sauvage sur les côtes de la mer Baltique, le nom est donc également compréhensible. Le raifort peut aussi venir de «plus» pour plus gros et signifie simplement «un plus gros radis». Mais cela ne devrait pas nous inquiéter, car même sans connaître l'origine de son nom, il devrait faire partie de notre potager.

    Eike Jablonski (LTA)

  • Barbe du diable

    C'est le nom de la pulsatille en luxembourgeois. Quel nom étrange pour une petite fleur et pourtant très attrayante. Dans la langue allemande, il y a beaucoup de noms différents tels que manchette à gâteau, manchette de cuisine, manchette de vache, et encore beaucoup plus, de sorte que le nom latin Pulsatilla vulgaris est plus clair et exclut les erreurs.

    .La référence au diable se faisait avec des plantes fanées, lorsque les graines à longs poils collent au fond de la fleur et produisent des pompons appropriés. Dans certains endroits, on croyait même que là où les anémones pulsatilles poussent, un chasseur a tiré une sorcière du ciel. En dehors de ces histoires horribles, la plante est très belle. Elle surprend par ses fleurs poilues pendant la période de floraison d'avril à mai. Au milieu des pétales bleus, blancs, roses ou rouges, les étamines jaunes cavalent, attirant de nombreux insectes. A la fin de la floraison, les tiges poilues s'élèvent au-dessus des feuilles et les grappes de fruits plumeuses ou poilues se forment. Celles-ci sont emportées par le vent ou pendent dans la fourrure des animaux. Grâce à la densité du poil, qui protège la plante du froid mais aussi d'une trop forte évaporation de l'eau, les manchons apparaissent très doux et veloutés.

    Fondamentalement, les pulsatilles sont répandues dans presque toute l'Europe, mais elles sont assez rares et sont sur la liste rouge dans de nombreux pays. Au Luxembourg, avec un peu de chance, vous trouverez les plantes rares dans les prairies sèches ou rugueuses, où l'on trouve aussi des orchidées. Comme dans un environnement naturel, la pulsatille préfère aussi les endroits secs, chauds et ensoleillés du jardin et aime éviter d'ajouter de l'engrais. Uniquement pendant les longues périodes de sécheresse il faut verser de l'eau de temps en temps. De même, l'anémone n'est pas très compétitive et les plantes voisines trop fortes la déplacent de sa place. Pendant longtemps, les anémones ont rarement été trouvées dans les jardins. Quand les jardins de rocaille sont devenus à la mode, les pulsatilles ont également conquis les coeurs des jardiniers amateurs.

    La pulsatille est toxique dans toutes les parties de la plante et les personnes sensibles ne doivent pas la cueillir sans gants. Des ampoules peuvent se former sur la peau assez rapidement. Mais comment dire aux petits enfants : "Tu regardes avec les yeux, pas avec les mains"; et seulement observer la plante est un plaisir car elle est toujours spectaculaire.

    Dipl. Ing. Architecture paysagère Nadine Weirich

  • L'herbe sifflante haute -"Molinia arundinacea'Cordoba'';.








































    Plantes remarquables à l'Ecole d'Agriculture (48)

    Ou: un jardin sans herbe est horrible! Cette belle citation du grand jardinier vivace Karl Foerster, qui est considéré comme l'un des pionniers dans l'utilisation de l'herbe dans le jardin, est vraie. Heureusement, cependant, depuis l'époque de Foerster, les assortiments de coureurs de jardin ont changé de manière très positive en ce qui concerne les herbes et leur utilisation dans le jardin.

    Avec leur légèreté et leur transparence filigrane, les graminées créent un contraste avec les plantes vivaces à feuilles larges ou ligneuses. Karl Foerster a donc appelé les herbes les «harpes» dans le concert du jardin, les plantes vivaces à grandes feuilles jouaient le rôle des «timbales». Mais y a-t-il réellement des «harpes timbales»?

    En tant que tel, il faudrait compter les herbes solitaires qui représentent vraiment une personnalité. J'inclus également la belle herbe à pipe haute, Molinia arundinacea 'Cordoba'. L'herbe cultivée par Ernst Pagels (un autre grand jardinier d'herbe qui aurait eu 100 ans cette année) peut atteindre 180 cm de haut.

    Comme il devient grumeleux, il n'y a aucune crainte qu'il se propage de manière incontrôlable. Les longues tiges se balancent légèrement vers l'extérieur dans une courbe. Bien qu'il soit encore assez discret au printemps et en été, son grand moment vient du mois d'août, lorsque les épis de fleurs poussent.

    À partir d'octobre, toute la beauté de cette herbe se déploie. Une merveilleuse couleur d'automne se développe lentement - les feuilles étroites virent au jaune doré, les tiges des oreilles brillent plus intensément de jour en jour dans un brun orangé chaud. Maintenant, je pense à Karl Foerster, qui parlait de "héros de l'ordre" quand il parlait d'herbes solitaires.

    La silhouette hivernale de «Cordoba» contribue à l'attractivité longtemps dans la fin de l'année. C'est un rappel que les herbes ne doivent être coupées qu'au printemps, lorsque le forsythia est en fleur. Ensuite, ils peuvent se reconstruire. Incidemment, l'herbe robuste et saine peut supporter n'importe quel sol de jardin.

    Les herbes, même les jardins d'herbe entiers, deviennent de plus en plus populaires. Une petite plantation à Ettelbruck sur l'avenue Salentiny, où la ville d'Ettelbruck, avec des étudiants en horticulture de l'école d'agriculture, a conçu il y a quelques années une zone dans laquelle, entre autres, de nombreuses herbes étaient utilisées, est représentative de nombreuses communautés.

    Même après des années, cette région est toujours belle en automne. Il peut servir de modèle pour les plantations combinées avec des graminées. Ici aussi, vous pouvez voir «harpes», «timbales» et «ordre des héros». Cette petite zone mérite une visite toute l'année.

    Eike Jablonski (LTA)

  • Le coeur rouge de Nidularie



















    Les feuilles du nidularia sont si joliment colorées et durent des mois. Les points lumineux de l'entonnoir à feuilles sont des fleurs.

    Aussi une sorte de poinsettia

    Certaines plantes d'ananas sont également caractérisées par des bractées attrayantes, telles que Nidularia et Neoregelia. Ils sont très similaires, mais il y a des caractéristiques indéniables.

    Les nidularies telles que celle montrée sur la photo ont des feuilles qui se rétrécissent en pointe, les feuilles de Neoregelia aux extrémités arrondies. L'inflorescence de la nidularie est composée, reconnaissable aux bractées qui se forment entre elles. Dans le cas de Neoregelia, rien ne se pousse entre les fleurs individuelles de l'inflorescence.

    Nous voulons regarder de plus près l'inflorescence d'une nidularie. Il se développe au centre central de l'entonnoir à feuilles. Les fleurs reposent au fond de cet entonnoir, comme si elles s'étaient «inondées» ou restées coincées. Mais ce n'est pas vrai.

    Nidularia et, soit dit en passant, les néo-grecs fleurissent de manière nidifiante. L'inflorescence se forme sous l'eau, du moins si vous gérez correctement l'arrosage, en vous assurant que l'entonnoir à feuilles (citerne à feuilles) est toujours rempli d'eau douce.

    Il n'y a pas lieu de craindre que cette eau ne se détériore, ne pourrisse et ne gâte la plante. Il sait se protéger contre cela en formant une enzyme qui maintient l'eau propre, si propre que vous pouvez même la boire.

    Les Nidularia sont chez eux dans les forêts chaudes de l'est du Brésil, où ils vivent comme des fêtards. Donc, sur un tronc épiphyte, ils sont aussi très beaux ici. Ils sont généralement proposés dans des pots relativement petits, car ils ne développent pas de grosses mottes de racines.

    L'emplacement est lumineux, mais protégé du soleil direct, surtout en été vers midi. Nidularia aime chaud toute l'année, en hiver pas plus frais que 18 ° C. Il est important de garder vos pieds au chaud tout le temps, sinon ils peuvent facilement avoir froid. Le substrat très meuble dans le pot est uniformément humide à l'aide d'eau douce (!).

    L'entonnoir à feuilles doit toujours être rempli d'eau. En hiver, il y a un peu d'engrais liquide toutes les 5-6 semaines, du début des pousses au printemps à la fin de l'été toutes les 1-2 semaines.

    Ilse Jaehner

  • L'arum, un artiste de transformation












































    Chaque année, je découvre l'infructescence rouge frappante de l'arum dans les endroits ombragés ou en forêt. Avec ses perles rondes, la grappe de fruits est visible de loin, mais je cherche en vain les feuilles de cette plante.

    L'arum est presque comparable au têtard, qui croirait que cet animal vivant deviendra un jour une grenouille?

    L'arum subit une métamorphose similaire au cours de l'année. En automne, apparaissent des feuilles en forme de flèche presque exotiques. Les feuilles y restent jusqu'au début de l'été, puis disparaissent pour que la plante puisse mieux survivre à la sécheresse estivale et perdre moins d'eau à travers les feuilles.

    La floraison blanc verdâtre apparaît d'avril à mai et rappelle presque celle de Calla. Cependant, vous ne devriez pas sentir la fleur, car elle dégage une odeur de charogne.

    L'arum attire les mouches, qui tombent dans le calice de la fleur, où les moustiques se précipitent pour revenir à la sortie et en même temps polliniser la fleur. Cependant, la plante ne libère les mouches que lorsqu'elles ont fait leur travail et que la fleur a été pollinisée.

    Les systèmes fruitiers de la fleur se transforment alors en grappe de fruits rouges et sphériques de l'arum et rien ne rappelle l'ancien piège à mouches.

    Ce spectacle naturel prêt pour la télévision peut également être apporté dans le jardin. L'arum préfère les emplacements frais et partiellement ombragés, par exemple sous les arbres. La sécheresse est bien tolérée car les feuilles se déplacent en été et ne se régénèrent qu'à l'automne.

    L'arum italien (Arum italicum) ou l'arum tacheté (Arum maculatum) conviennent particulièrement. Différentes variétés aux feuilles plus marbrées ou veinées sont également intéressantes. Cependant, l'arum est toxique dans toutes ses parties et ne doit pas être consommé.

    Si vous ne voulez pas avoir le "Heckepëppchen" dans votre propre jardin, vous pouvez partir à la recherche pour découvrir cette plante passionnante en personne. Une fois que vous avez trouvé un site naturel, vous devriez vous arrêter ici plus souvent, car la plante change beaucoup au cours de l'année, il y a donc toujours quelque chose de nouveau à découvrir.

    Fondamentalement, c'est étrange, à la télévision, vous voyez des reportages sur des plantes à fleurs de pays exotiques qui sentent la charogne ou ont des méthodes de pollinisation étranges. Mais très peu de gens savent qu'il y a des plantes aussi excitantes et intéressantes à découvrir à leur porte.

    Nadine Weirich

    Dipl. Ing. Of Landscape Architecture

  • Le Géranium brun - Geranium phaeum 'Samobor'

    Plantes remarquables à l'Ecole d'Agriculture (54)

    Vous ne tombez amoureux du cranesbill brun (Geranium phaeum 'Samobor') qu'au deuxième coup d'œil. La floraison brun-violet peut facilement s'effondrer s'il y a des couleurs hurlantes ou de puissants rêves épanouis à côté. Néanmoins, je voudrais vous recommander cette plante, même si elle n'a rien à voir avec les "géraniums" de nos jardinières.

    Le cranesbill brun est chez lui dans les contreforts des Alpes; ici, il colonise les lisières de forêts fraîches à humides et les prairies qu'il ne faut pas tondre trop souvent. L'ombre partielle est bien tolérée, dans un endroit frais également en plein soleil.

    La belle variété «Samobor» a été trouvée à l'ouest de Zagreb en Croatie, près de la ville du même nom. En plus de la fleur brun-violet un peu plus grande et très colorée, les marques brun foncé sur les feuilles sont particulièrement remarquables.

    L'arbuste vivace mesure environ 50 cm de haut. La période de floraison va de fin avril à fin juin, selon l'altitude. Les fleurs individuelles mesurent environ 15 à 18 mm. Après la floraison, se forment les longs fruits en forme de bec de grue, d'où le genre tire son nom allemand.

    Botaniquement, les «géraniums» de nos jardinières appartiennent à un autre genre, les pélargoniums. Ici aussi, le nom allemand "Reiherschnabel" désigne les fruits en forme de bec très similaires.

    Geranium phaeum 'Samobor' doit être utilisé dans des plantations quasi-naturelles sur des sols plutôt frais. De petits groupes doivent être plantés pour augmenter l'effet. Après la floraison, cela peut être coupé; elle reste un accroche-regard en tant que belle feuille ornementale jusqu'au début de l'hiver.

    Une fois qu'il a pris pied, il peut résister à d'autres plantes vivaces délicates d'accompagnement - les compagnons ne doivent donc pas être trop délicats! Ces géraniums sont magnifiques avec des iris de couleur blanc crème ou des espèces voisines de Carex.

    Eike Jablonski (LTA)

  • Le Flamingo Strahlengriffel, Actinidia kolomikta

    plantes remarquables dans l'école d'agriculture (46)
    Le Flamingo Strahlengriffel, Actinidia kolomikta

    Vous voyez trop rarement une plante grimpante très attrayante et pas trop haute au Luxembourg, un parent du kiwi bien connu: le stylo flamant rose, Actinidia kolomikta. Ce bois grimpant robuste et simple méritait une large diffusion dans nos jardins.

     Le nom quelque peu maladroit de «stylo à rayons», qui décrit la disposition des organes femelles de la fleur dans la fleur, peut contribuer au fait que la plante dioïque (il y a des plantes femelles et mâles) est à peine connue. Les feuilles, en particulier des plantes mâles, sont extraordinairement remarquables et attrayantes: la face supérieure de certaines feuilles est partiellement ou complètement colorée initialement d'un blanc métallique, qui change ensuite lentement de couleur en rose clair. Plus la plante vieillit, plus la couleur des feuilles devient intense. La coloration des plantes mâles est beaucoup plus prononcée que celle de la femelle. C'est pourquoi les premiers se retrouvent principalement dans la culture. C'est dommage, car les plantes femelles développent des fruits extrêmement savoureux ressemblant à de la groseille à maquereau qui mesurent environ 2 cm de long. Mais la recherche d'une plante femelle est en grande partie vaine. Deux variétés femelles de l'Est, «Ananasja Michurina» et «Klara Zetkin», qui ont été sélectionnées en raison de fruits plus gros, jusqu'à 4 cm de long, ne sont pas disponibles chez nous.

    Les fleurs blanches qui apparaissent en juin, mesurant près de 1,5 cm de large, dégagent un parfum fin. Actinidia kolomikta, originaire des forêts de montagne de la Sibérie orientale, de la Mandchourie et du Japon, préfère la terre de jardin fraîche et les endroits chauds et ensoleillés, mais s'entend également bien à mi-ombre - mais des feuilles moins colorées s'y forment. En général, il est difficile d'imaginer que nous n'avons pas affaire à une variété horticole, mais à une plante qui pousse dans la nature, les feuilles semblent tellement irréelles. Chez nous, elle mesure de 3 à 5 m de haut; et il devrait être dessiné par des pergolas, des murs ou grimper dans un arbre; pour cela, elle a besoin d'un fil, d'une chaîne ou de quelque chose de similaire qu'elle peut remonter. Si vous avez encore un espace approprié dans le jardin ou à la maison, vous devriez planter ce beau trésor. Incidemment, les chats aiment aussi Actinidia kolomikta quand ils poussent, alors des odeurs particulièrement fines semblent se dégager; une de nos plantes a été presque détruite par les chats. Une petite manchette autour du col de la racine empêche un contact trop intime avec le crayon!


    Eike Jablonski (LTA)

  • L'arbre de vie Hiba panaché - Thujopsis dolabrata'Variegata';.

    Plantes remarquables à l'Ecole d'Agriculture (51)

    Ce sont souvent des plantes de la gamme hivernale qui se démarquent des autres plantes par leurs fleurs très précoces ou leurs structures et couleurs d'écorce intéressantes. Mais aussi les conifères, familièrement conifères, peuvent se démarquer en cette saison froide. Il n'est même pas nécessaire que ce soit les grands sapins et les épinettes.

    Pendant les mois d'hiver froids et mornes, la vie dans nos jardins est littéralement suspendue. Seules quelques plantes peuvent nous inspirer des traits significatifs à ce stade.

    L'assortiment de conifères nains est très large et contient certainement l'une ou l'autre beauté pour tous les goûts.

    L'arborvitae panaché de Hiba (Thujopsis dolabrata 'Variegata') présenté ici est l'une des plantes résineuses un peu plus rares. Seules très peu de pépinières ont ce bois dans leur gamme, il est donc nécessaire de commander ce conifère auprès de pépinières spécialisées à l'étranger.

    Contrairement à l'espèce, qui peut atteindre une hauteur de 12 m, la variété 'Variegata' pousse plus comme un arbuste et est donc une alternative pour les zones ombragées même pour les petits jardins.

    Les feuilles ne sont pas des aiguilles mais sont réduites en écailles, comme dans la célèbre Thuja occidentalis. Le dessous des écailles est presque entièrement recouvert de stomates blancs. Contrairement à l'espèce, le haut des écailles n'est pas vert foncé brillant, mais alternativement vert panaché et blanc crème.

    Thujopsis dolabrata 'Variegata' est une très ancienne variété asiatique qui a été introduite en Europe en 1861 par Robert Fortune, un botaniste et collectionneur de plantes écossais. Ce bois est multiplié par boutures, l'intensité de la panachure dépend du matériel de propagation. Plus le matériau de départ a ce motif blanc-vert, plus les buissons seront plus beaux par la suite.

    La croissance compacte et arbustive de cette plante est très belle avec des géophytes à floraison précoce tels que B. perce-neige et jonquilles peuvent être combinés. Les plantes à feuillage ornemental telles que les hybrides hosta et les arbres à feuilles caduques avec de belles fleurs et des couleurs d'automne créent des contrastes frappants tout au long de l'année du jardin.

    Tom Stone (LTA)

  • La Fleur de Zeus (Dianthus) ...

     

    Dianthus (Dios anthos &ndash ; la fleur de Zeus), comme les oeillets sont appelés dans le nom scientifique, montre que ce sont des plantes fortement symboliques. Non seulement leur nom relie les œillets au dieu grec le plus puissant, mais ils ont toujours été un signe de convictions politiques. Les œillets rouges, en particulier, étaient utilisés comme symbole du socialisme et du mouvement syndical. Mais avant cela, ils avaient déjà été utilisés par des nobles exécutés pendant la Révolution française en signe de résistance. De plus, les oeillets blancs sont un signe de mariage, d'amour, de fidélité et d'amitié. Pour cette raison, les oeillets blancs étaient également populaires pour les mariages dans la boutonnière ou utilisés dans le bouquet nuptial.

    Non seulement dans la boutonnière, l'œillet fait bonne figure, mais aussi comme fleur coupée pour le vase, les œillets ont une longue durée de vie. De plus, les oeillets de plusieurs années vivaces sont particulièrement intéressants pour le jardin, comme l'oeillet à plumes, l'oeillet à bruyère ou l'oeillet de pentecôte. La plupart des types d'oeillets sont de vrais adorateurs du soleil, c'est pourquoi les endroits ensoleillés, secs et plutôt maigres dans la pierre, les murs secs mais aussi les toits verts sont leurs endroits favoris. Surtout, les sols lourds et humides doivent être évités, car les œillets ne tolèrent pas des pieds humides. Si nécessaire, le sol doit être bien ameubli et des pierres doivent être utilisées pour assurer un drainage adéquat. La diversité florale des oeillets présente des nuances allant du blanc, rose et rose au rouge vif. Ils peuvent être simples ou remplis ou. Chez certaines espèces, comme l'œillet à plumes, les pétales sont coupées de sorte que les feuilles individuelles, comme leur nom l'indique, évoquent des plumes. Les oeillets fleurissent normalement de mai à juin ou juillet. Mais si vous pincez régulièrement les parties fanées, de nouveaux boutons floraux apparaissent encore et encore et vous pouvez prolonger la phase de floraison. Certaines espèces, comme l'œillet à plumes et l'œillet pentecôtiste, sont vertes en hiver, de sorte que les planches ne sont pas complètement vides pendant l'hiver.

    Alors que le feuillage de l'oeillet delta est plutôt vert foncé, d'autres types d'oeillets ont un feuillage argenté. Grâce à son feuillage argenté, les oeillets peuvent être très bien combinés avec des herbes plus petites comme la fétuque bleue (Festuca cinera). Mais les oeillets se combinent aussi très bien avec les roses, les variétés à faible teneur en phlox ou la lavande.

    De plus, les oeillets sont constamment loués pour leur parfum élogieux. Si vous n'y êtes pas opposé, plantez des oeillets en terrasses, afin que les moments ensoleillés ne soient pas nécessairement remplis de bougies parfumées ou de clochettes de toutes sortes, mais que vous puissiez vous laisser soigner par ce parfum naturel du jardin.

    La fleur de Zeus s'est malheureusement un peu démodée, mais cela est peut-être aussi lié à sa relation avec le socialisme ou le communisme, qui sait ! Mais peut-être nous nous souviendrons de la beauté gracieuse de ces fleurs et nous les utiliserons pour les bouquets de fleurs parfumées ou dans le jardin.

    Dipl. Ing. Architecture paysagère Nadine Weirich
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, Pour afficher JavaScript doit être activé!

     

  • Saule pleureur chinois, Salix babylonica var. 'Pendula' Pekinense

    Plantes remarquables à l'Ecole d'Agriculture (59)

    Exemplaire devant la gare de Diekircher, victime de la tempête 2014 en été.

    Pour le jardin, ces saules sont trop vigoureux ; mais il y a, presque inaperçu des jardiniers paysagistes, un "saule chinois suspendu"; beaucoup plus délicat et merveilleux avec le nom botanique "Salix babylonica var. pekinense "Pendula";.

    Originaire de Chine, cette variété a été plantée très tôt, il y a plus de 1000 ans, le long des anciennes routes commerciales comme la Route de la Soie, qui longeait souvent les rivières. Le grand botaniste suédois Linné pensait que ce saule était originaire de la Mésopotamie biblique et l'a appelé 1753 avec le nom "babylonica";, venant de Babylone, par lequel il faisait référence au 137. Psaume de la Bible, dans lequel les rives des fleuves de Babylone, bordées de saules, sont mentionnées.

    En Angleterre, l'histoire de l'introduction de ce saule est racontée comme suit : Autour de l'année, 1750, un panier en osier rempli de figues a été envoyé à Lady Suffolk de Smyrne (aujourd'hui Izmir en Turquie) en passant par l'Espagne et l'Angleterre ; son voisin, le poète Alexander Pope, était présent et a découvert que certaines branches de "l'emballage" étaient encore vertes. Il les a enfoncées dans le sol humide de son domaine, et certains des saules faciles à reproduire se développèrent.

    Le saule chinois suspendu est complètement résistant àl'hiver et plus tolérant au temps sec que notre grand saule pleureur,qui est bien connu. Elle semble beaucoup plus délicate en raison des longues pousses fines et pendantes ; la couleur automnale est jaune doré, et l'aspect hivernal est ravissant lorsque la beauté des branches se révèle dans le givre. Au cours des années 15, ce saule atteint 4-5 mètre de hauteur, de sorte qu'il peut également être planté dans des jardins plus grands, comme au bord de l'étang. Peut-être que les pousses longues et minces seront utilisées pour lier les vivaces dans le jardin ou à d'autres fins ?

    Il y a quelques années, une délégation d'élèves et d'enseignants de la LTA a planté en mémoire un saule chinois suspendu à l'occasion d'une visite au mémorial du camp de concentration de Sachsenhausen, qui a été augmenté à l'école agricole. Un autre exemplaire a été planté à Diekirch le long du sentier de la Sûr.

    Texte et photos:

    Eike Jablonski (LTA)

  • L'orme suspendu - Ulmus glabra 'Pendula'

    Plantes remarquables de l'Ecole d'Agriculture (XNUMX)
    L'orme suspendu - Ulmus glabra 'Pendula'

    Autouor de 1816, une forme suspendue d’orme de montagne a été sélectionnée dans une pépinière près de Perth (Angleterre). 1836 elle a d'abord été classé comme «Pendula» dans un catalogue, par la pépipnière Loddiges (Londres). Parfois, ce bois était également appelé Ulmus glabra 'Horizontalis' dans le commerce. Ce nom n'est aujourd'hui qu'un synonyme de 'Pendula'.

    L'arbuste qui pousse en éventail est généralement greffé sur un tronc élevé d'ormes de montagne normaux à une hauteur de 2 à 2,5 mètres, de sorte que les branches poussent d'abord plus ou moins horizontalement vers l'extérieur, puis se courbent vers le bas aux extrémités des pousses. Ainsi, des hauteurs finales de 5 à 7 mètres peuvent être atteintes et de belles formes de croissance bizarres, ressemblant à des parapluies, peuvent se développer, souvent en s'inclinant sur un côté. Toutefois, le montant est déterminé par le bureau de greffe.

    À l'école agricole, on a tenté de cultiver cette variété comme greffe de pied. Le point de greffe se trouve à 5 cm au-dessus du sol. Les pousses, autrement suspendues, poussent ici à plat sur le sol. Cette forme de croissance donne à la plante un caractère particulièrement bizarre mais aussi unique.

    L'Ulmus glabra 'Camperdownii' est une autre forme suspendue d'orme de montagne. La différence avec le "Pendula"; est que ses pousses ne poussent pas d'abord horizontalement, mais qu'elles poussent directement à partir du point de greffe, presque perpendiculairement au sol. Cette plante ligneuse forme un habitus hémisphérique.

    Ulmus glabra 'Pendula' convient très bien comme solitaire dans un jardin plus grand, de préférence sur des sites frais et calcaires. Étant donné que cette forme d'orme de montagne est très dense, feuillue et dotée de grandes feuilles vert foncé, elle convient très bien comme abri à un banc de jardin pour se protéger du soleil lors des chaudes journées d'été.

    Au château Tudor de Rosport, aujourd'hui siège de la municipalité de Rosport, on peut probablement admirer le plus ancien spécimen de cette variété dans le parc. Cette plante ligneuse a une circonférence de tronc de 182 cm. Je me demande s'il existe des arbres plus forts de cette variété dans le pays.

     

    Tom Stone (LTA)

  • L'abricot japonais, Prunus mume, et leurs variétés

    Plantes remarquables à l'Ecole d'Agriculture (61)

    Après la floraison de l'hamamélis, un magnifique abricot ornemental d'Asie de l'Est fleurit dans certains de nos jardins. Elle jouit d'une grande réputation en Chine et au Japon, mais elle nous est encore beaucoup trop inconnue.

    L'abricot japonais (ou mieux chinois), Prunus mume, est disponible chez nous avec quelques variétés. Originaire de Chine, ce magnifique arbuste à fleurs a été importé au Japon il y a plusieurs centaines d'années. L'abricot ornemental appelé "Ume"; y est cultivé dans plus d'une variété 300. Durant les hivers doux, s'ouvrent les fleurs blanches à rouges dès le début du mois de février, mais surtout de la mi-mars à la fin du mois de mars. Surtout le soir, ils dégagent un joli parfum de prune ; le petit arbre, jusqu'à 5 m de hauteur, est couvert de fleurs sur toute sa surface. Il n'est pas très exigeant, mais il faut éviter les gelées tardives pour que la fleur hâtive ne gèle pas à la mort. Une coupe immédiatement après la floraison est avantageuse - on obtient de petits arbres à croissance bizarre et régulièrement taillés. Ils doivent être plantés près de la maison pour ne pas manquer la fleur et l'odeur !

    En Chine, la plante, qui fleurit déjà en hiver, est considérée comme un signe de vitalité et de dureté ; avec le pin et le bambou, elle appartient aux "Trois Amis d'hiver";. Au Japon, il est considéré comme un symbole du début du printemps. À Taïwan, le Prunus mume a été déclaré fleur d'État, et une fleur orne la nageoire caudale de l'avion de China Airlines (comme la fleur est peinte à la main sur chaque avion, ils diffèrent en détail). Au Japon, on les voit souvent plantés près des temples et des sanctuaires. Les petits fruits, qui sont aussi parfois formés ici, sont soit marinés sucrés ou salés et consommés en accompagnement ; cependant, ils ont également trouvé leur place dans la médecine traditionnelle et sont pris, par exemple, comme remède contre les parasites intestinaux.

    Dans l'arboretum de l'école agricole, il y a six variétés en culture, dont deux sont plus connues dans les pépinières : la simple floraison, presque rouge ´Beni-shi-dori´ avec une odeur remarquablement douce et agréable, et la floraison blanche pleine ´Albaplena´, qui sent également très agréable. Les deux variétés peuvent être combinées avec des arbustes à floraison précoce et des arbustes à floraison estivale ou utilisées comme petits solitaires, pas seulement dans un jardin japonais.

    Eike Jablonski (LTA)

  • Le bouleau cuivré - Betula albosinensis

    Des plantes remarquables dans l'école d'agriculture

    Il est généralement considéré comme un défi de présenter un jardin ou un parc pour que les plantes et les combinaisons de plantes se démarquent et attirent l'attention du visiteur à tout moment de l'année.

    Les caractéristiques des fleurs, des feuilles et des fruits ainsi que de l'écorce, qui peuvent se présenter sous différentes couleurs et textures, sont prises en compte. Notre bouleau sablonneux ou suspendu (Betula pendula) avec son écorce blanche et noire est l'une des plantes les plus remarquables de cette espèce, originaire d'Europe.

    Au total, le genre Betula comprend environ 50 différentes espèces, qui sont toutes présentes dans l'hémisphère nord en Europe, en Amérique du Nord et en Asie.

    Le bouleau cuivré, Betula albosinensis, originaire des pentes montagneuses de l'ouest de la Chine, avec son écorce blanche à rouge cuivré en forme d'anneau, fine et semblable à du papier, est l'un des arbustes ornementaux précieux et polyvalent. Il pousse jusqu'à une hauteur de 12 m, mais il est très approprié pour les petites surfaces de jardin en raison de sa croissance lente et de sa couronne conique irrégulière et lâche.

    Il doit être cultivé avec autant de tiges que possible, afin que la structure intéressante de l'écorce puisse s'épanouir. Cet arbre peut être cultivé dans n'importe quel sol normal, sec ou humide. En raison de la faible dissémination des racines, il convient d'éviter les zones de racines compactées.

    Betula albosinensis est très résistant au gel sous nos latitudes, seules les feuilles vert clair à germination précoce, légèrement pointues, en forme d'œuf, sont parfois en danger de gel. En automne, les feuilles se décoloren jaune et jaune-orange, ce qui offre au propriétaire du jardin un nouveau jeu de couleurs, ce qui ce combine très bien avec d'autres plantes , par exemple : Sorbus commixta &lsquo ; Dodong&lsquo ; un sorbier asiatique, mais aussi avec des plantes ligneuses à feuilles larges et persistantes (ex. : Prunus laurocerasus &lsquo ; Rotundifolia&lsquo ;).

     

    Tom Stone (LTA)

  • Le retour des hortensias

    Pendant longtemps 2 ils ont été considérés comme démodés, aujourd'hui les hortensias sont à nouveau à la mode. Ce sont surtout les hortensias des paysans, avec leurs grosses boules de fleurs, qui se présentent dans des tons de blanc pur, de rose délicat ou de bleu brillant, qui répandent un très beau charme romantique dans le jardin en été. Mais l'hortensia à feuilles de chêne ou l'hortensia à panicules ont aussi leur propre charme. Ses fleurs sont décoratives jusque tard dans l'hiver.  

  • Le marronnier nain - Aesculus parviflora - Aesculus parviflora

    Plantes remarquables à l'Ecole d'Agriculture (58)

    Le marronnier nain - Aesculus parviflora - Aesculus parviflora


    Comme son nom l'indique, cette plante, originaire du sud-est de l'Amérique du Nord, est un marronnier arbustif. Les pousses minces et quelque peu clairsemées poussent bien dressées et sont relativement petites avec seulement 6 m de hauteur par rapport aux autres espèces de ce genre.

    Les feuilles élégantes à long pétiole brillent d'un rouge bronze éclatant lorsqu'elles sortent, puis passent au vert juteux jusqu'à ce qu'elles atteignent enfin leur apogée dans une magnifique couleur jaune or automnal.

    Il est à noter que les feuilles du marronnier sont résistantes à la mineuse du châtaignier. La valeur ornementale de cet arbuste est rehaussée par la période de floraison tardive, qui dure de juillet à août.

    Le nom de l'espèce parviflora signifie "petite fleur", mais cela ne veut pas dire que l'arbuste fleurit très peu, mais que les pétales des fleurs individuelles sont très petits.Ceci est soulevé par la base florale luxuriante et les nombreuses étamines très longues et minces.

    Les panicules florales terminales, gracieuses, qui fleurissent lentement de bas en haut, peuvent atteindre une longueur de 30 cm. Vers le soir, les fleurs commencent à dégager une odeur agréable , car elles sont pollinisées par les papillons nocturnes. Si cet arbuste est trop ombragé, il n'aura pas de fleurs.

    Après les fleurs, les fruits sortent sur les panicules. Le péricarpe est différent de ce du marronnier, non couverte d'épines mais plus petite et complètement lisse. Aesculus parviflora est un arbuste très adaptable, bien que l'ombre légère soit tolérée, il préfère un endroit ensoleillé sur un sol frais, bien drainé et nutritif.

    Lors de la planification, il faut tenir compte du fait qu'il s'étend fortement par des stolons et qu'il peut atteindre, avec l'âge, des fourrés jusqu'à 10 m de largeur. Pour les petits jardins, cet arbuste ne convient donc que dans une mesure limitée, mais le jardinier peut profiter du comportement de croissance dans les grands jardins ou parcs en plantant le marronnier comme plante solitaire.

    Tom Stein


    LTA

  • La fleur blanc-bleu des flocons de montagne - Centaurea montana'Améthyste dans la neige

     
    Plantes remarquables à l'Ecole d'Agriculture (62)

    La centaurée de montagne en voie de disparition, originaire du Luxembourg, est utilisée depuis longtemps dans les jardins de chalets et les plantations quasi-naturelles. En plus des espèces normales qui ressemblent à un bleuet surdimensionné, il existe également de bonnes variétés dignes du jardin.

    La variété 'Amethyst en neige', qui porte une fleur bicolore frappante, est particulièrement belle: dans une couronne de pétales blancs, un centre bleu-violet («couleur améthyste») brille. Comme une vivace incarnée produit plusieurs centaines de fleurs, on peut obtenir un très bon effet de couleur vive.

    La centaurée des montagnes, qui appartient à la famille des asters, est une ancienne plante médicinale indigène présente dans de grandes parties de l'Europe dans les basses chaînes de montagnes et les Alpes. Dans le passé, il était principalement utilisé pour les problèmes digestifs, une infusion était également utilisée comme tonique capillaire et pour le soin des cheveux, et une pommade cicatrisante était fabriquée à partir de la plante dans le passé. La plante étant protégée, des parties de plantes sauvages peuvent ne pas être collectées - mais elle pousse dans de nombreux jardins du Luxembourg, et peut-être que l'un des lecteurs aimerait rappeler les effets antiques de la centaurée des montagnes?

    Centaurea montana 'Amethyst in Snow' atteindra environ 40-50 cm. Il ne pose aucune exigence particulière sur le sol, on peut le placer aussi bien dans des endroits ensoleillés que partiellement ombragés. Comme beaucoup d'autres plantes vivaces, la centaurée des montagnes devrait être régulièrement divisée et replantée chaque année 3-5. En particulier, les fleurs blanches-bleues sont faites pour briller quand la plante vivace peut fleurir au bord du bois d'un environnement plus sombre. Même en combinaison avec des plantes vivaces roses, les fleurs sont très efficaces. La saison de floraison commence à la fin d'avril et se termine en juin. Pour les abeilles, la pile semble très attrayante. Les jours chauds et ensoleillés, une agréable parfum de miel se déploie sur les fleurs. La fleur qui s'est fanée doit être enlevée à temps pour qu'elle ne puisse pas germer. Les tiges des fleurs sont coupées jusqu'à la base du feuillage.

    Les plantes coupées forment un coussin dense de feuilles gris-argentées jusqu'à la fin de l'automne, ce qui crée un effet tout aussi beau et calme dans le jardin d'été et d'automne.

    Eike Jablonski (LTA)

     

  • Anémone pulsatille-Pulsatilla vulgaris 'Alba'

    Plantes remarquables à l'Ecole d'Agriculture (44)
    Anémone pulsatille-Pulsatilla vulgaris 'Alba'


    L'anémone, Pulsatilla vulgaris, a été trouvée il y à longtemps dans de nombreux jardins luxembourgeois. L'arbuste vivace est un trésor rare et strictement protégé des prairies calcaires sèches de notre région, poussant dans la nature où, en raison du sol pauvre, aucune concurrence excessive ne peut le prospérer et remplacer.



    Dans la région de la Moselle, également juste au-dessus de la frontière française, et de nouveau dans le sud de l'Eifel, dans le Prümer Kalkmulde, il y a des populations encore plus importantes de cette plante protégée. Les plantes cultivées dans le jardin sont pour la plupart de vieilles sélections qui ont de plus grandes fleurs. La croissance plus forte par rapport au site naturel est généralement attribuable à la terre de jardin plus solide. Soit dit en passant, il y avait un rapport sur la fleur de pasque à ce stade il y a 25 ans dans le numéro de mai 1988 de Gaart & Heem.

    Une variété particulièrement belle est la variété à fleurs blanches 'Alba'. Cette fleur de pasque blanche aux riches fleurs était cultivée dans les jardins du monastère il y a plus de 200 ans, en plus de la forme normale à fleurs violettes, principalement comme plante médicinale. Il a été utilisé contre les maladies rénales, entre autres.

    La violette normale ainsi que la forme blanche sont assez anciennes dans le jardin à l'endroit approprié - on connaît Kuhschellenstöcke, âgée de 40. En plus d'un sol calcaire et maigre, il est particulièrement important qu'aucune plante vivace ou arbuste à croissance forte ne déplace la plante ou ne la prenne à l'abri de la lumière, car les clochettes sont des enfants du soleil! La fleur s'ouvre habituellement en mars et ne s'élève que de quelques centimètres au-dessus des feuilles velues et fendues. "Ouschterblumm" fait référence à la période de floraison autour de Pâques, mais cette année, la fleur a fleuri le mois d'avril de 15!

    Le nom luxembourgeois "Daiwelsbaart" fait référence aux graines à plumes, qui adhèrent à l'inflorescence jusqu'au début de l'été et ont un effet léger et vivant!

    Combinées à de fines herbes, comme sur le maigre site naturel, les cloches à cloche sont encore plus efficaces. En automne, des asters plus puissants à proximité devraient couvrir l'alimentation de Pulsatilla. Il va sans dire que cette plante rare ne se cache pas dans la nature, mais acquiert des plantes puissantes du jardinier. Seulement là, vous aurez aussi la magnifique cloche blanche, Pulsatilla vulgaris 'Alba'.


    Eike Jablonski (LTA)

  • Un compagnon local dans le jardin, le sceau de salomon

    Lors d'une promenade en forêt, j'ai remarqué pour la première fois le sceau de Salomon, que je connais très bien comme plante de jardin et dont je savais aussi qu'il était originaire d'ici. Mais jusqu'à présent je n'ai jamais vu cette plante "à l'état sauvage". Peut-être que je n'ai jamais vraiment prêté attention. En tout cas, cette promenade à travers la forêt fut une véritable expérience en raison de la découverte du sceau de Salomon.

    Le sceau de Salomon (également appelé Weisswurz) se trouve dans le département des plantes vivaces sauvages, ce qui indique qu'il se produit également dans la nature. Sur le site naturel, la racine blanche peut être trouvée dans les forêts mixtes de hêtres et de chênes. Il aime les endroits ombragés à partiellement ombragés avec des sols frais et riches en humus. Les fleurs blanches reposent à l'aisselle des feuilles et pendent comme des cloches, tandis que les feuilles dépassent vers le haut.

    Les vivaces sauvages et donc aussi le phoque de Salomon montrent, contrairement à leurs confrères jardiniers plus exotiques, une certaine robustesse face aux conditions météorologiques locales. Les gelées hivernales n'affectent pas beaucoup ces plantes et si elles sont plantées au bon endroit, elles dureront plusieurs années.

    Malgré la robustesse contre le climat capricieux, certains ravageurs considèrent le sceau de Salomon comme une fête, par ex. B. la limace ou certaines chenilles.

    Le sceau de Salomon est une plante toxique et les fleurs se développent plus tard en baies bleues, qui sont toxiques et ne doivent pas être consommées. Alternativement, vous pouvez utiliser des hybrides, des croisements tels que Polygonatum x hybridum 'Weihenstephan', qui ne produit pratiquement aucun fruit.

    Le sceau de Salomon peut être combiné avec d'autres plantes vivaces tolérantes à l'ombre comme les hostas, les fougères, les muguets ou les manteaux des femmes (Alchemilla) et remplit ainsi les endroits les plus problématiques à l'ombre des arbres ou des murs.

    Pour des raisons de conservation de la nature, les plantes sauvages ne doivent pas être déterrées dans la nature afin de préserver et protéger la population locale. De plus, d'autres marcheurs souhaitent également profiter de la flore locale.

    Avec la décision d'installer des plantes indigènes dans le jardin, vous laissez un morceau de nature dans le royaume du jardin. Surtout parce que les plantes indigènes fournissent de la nourriture et un abri à de nombreux organismes et insectes utiles, qui à leur tour dévorent les phytoravageurs.

    Nadine Weirich

    Dipl. Ing. Of Landscape Architecture

  • Aubépine - Crataegus monogyna'Goldstein'; - aubépine simple

    Plantes remarquables à l'Ecole d'Agriculture (56)

    L'aubépine à une seule dent est répandue en Europe et très connue dans ce pays. On le trouve souvent dans les haies le long des chemins ou à l'orée des forêts, où il nous captive au printemps avec sa dense abondance de fleurs et en automne avec ses tentures massives et ardentes de fruits rouges. Les variétés de cet arbuste sont moins connues, mais très précieuses pour la conception de jardins. En plus des formes de croissance très dressées ou très compactes, des différences de forme ou de couleur des feuilles peuvent également être observées.

    Le Crataegus monogyna 'Goldstein' présenté ici se distingue de l'espèce générale par ses fruits jaunes et ses pousses annuelles jaunâtres.

    La LTA a reçu de nombreuses plantes qui ont déjà été présentées ici par des amis dendrologues d'arboretums du monde entier. Cependant, cette aubépine a une histoire différente.

    Suivant le style des collectionneurs de plantes d'autrefois, qui risquaient leur vie dans des zones inexplorées aux quatre coins du monde pour apporter des plantes intéressantes en Europe, cette plante a également été trouvée à l'état sauvage.

    Cependant, cette découverte n'était pas aussi dramatique et passionnante que celle des anciens collectionneurs de plantes, mais s'est produite en 2008 lors de vacances dans le sud de la France. Sur le chemin du «Font-Vive», le lieu où s'élève le «Vébron», j'ai trouvé ce bois en pleine tenture fruitière au bord de la route.

    J'ai tout de suite compris qu'il fallait multiplier ce bois aux fruits jaune vif. Cependant, les variétés d'aubépine doivent être multipliées par voie végétative par greffage.

    Ce n'est pas possible début septembre. Je me suis donc contenté de collecter quelques photos et fruits. Quelque temps plus tard, j'ai appris que la sœur d'un ami vivrait à proximité de cet endroit. Après quelques coups de fil et accords, l'Edelreiser est arrivé au LTA au bon moment pour finir l'hiver par la poste. Ce travail a été mené avec succès, de sorte qu'il y a déjà quelques spécimens en fructification dans la pépinière de la LTA.

    Ce bois représente un enrichissement pour les assortiments des pépinières, qui non seulement séduit les amateurs de bois indigène, mais représente également une belle alternative pour chaque propriétaire de jardin.

    Tom Stone (LTA)

  • Erica carnea (bruyère hivernale)

    Dans le jardin, la bruyère d'hiver résistante au gel est l'une des fleurs d'hiver les plus populaires, qui, en tant que fleurs permanentes, sont souvent en pleine floraison pendant des mois. Ses fleurs roses, rouges ou blanches ravissent et apportent du bonheur aux jours ternes de l'hiver. Avec sa splendeur de fleurs, le bois nain ajoute non seulement des touches de couleur accrocheuses dans le jardin endormi, mais il peut également être utilisé à merveille dans des conteneurs sur le balcon ou la terrasse.

    Que ce soit en groupe ou combiné avec d'autres arbres ou arbustes nains; la bruyère d'hiver prend toujours son sens.

    Général

    La bruyère hivernale indigène se trouve à l'état sauvage dans les montagnes d'Europe centrale et méridionale. On le trouve principalement dans les Alpes, mais aussi dans les contreforts alpins. Leur aire de répartition s'étend des basses terres à des altitudes de 2.700 XNUMX m.

    Contrairement à la plupart des autres plantes de bruyère, la bruyère d'hiver se trouve généralement sur les sols acides à calcaires et particulièrement souvent sur les roches dolomitiques (carbonates). La bruyère hivernale se sent à l'aise dans les peuplements de pins de montagne, dans les forêts sèches de pins rouges, de mélèzes et de pins noirs ainsi que dans de petites zones de ses propres bruyères arbustives naines dominées par elle.

    Apparence

    La bruyère d'hiver est un bois nain à feuilles persistantes d'une hauteur de 15 à 30 cm. Le petit arbuste richement ramifié et formant un tapis porte des feuilles persistantes en forme d'aiguilles. Ses branches prostrées sont minces et arquées. Les fleurs hochées, hermaphrodites et en forme de cloche étroite apparaissent dans une inflorescence racémeuse à fleurs multiples de novembre / décembre à mars / avril.

    Selon la variété, ils sont de couleur blanche, rose ou rouge et mesurent environ 5 à 7 mm de longueur. Les anthères brun-rouge dépassent de la couronne.

    En raison de la floraison précoce, la bruyère d'hiver est une source importante de nourriture pour les insectes (pâturage d'abeilles).

    L'apparence de la bruyère d'hiver peut facilement être confondue avec d'autres plantes de bruyère. Il diffère de la bruyère commune bien connue (Calluna vulgaris) par ses feuilles en forme d'aiguilles, qui reposent chacune en verticilles sur les tiges ligneuses en groupes de quatre et ont une marge de feuille légère, cartilagineuse et enroulée.

    Emplacement

    La bruyère hivernale préfère un endroit ensoleillé et peut supporter des températures allant jusqu'à -18 ° C. Un endroit frais, qui peut être un peu acide, mais ne doit pas l'être, est idéal. Il est important que le sol soit bien ventilé et ne présente aucun engorgement.

    Mesures de soins et de reproduction

    Les Eriken sont de petits arbustes faciles à entretenir. Une taille régulière tous les deux ans est recommandée afin que la vitalité et la volonté de fleurir puissent être maintenues pendant des années. Environ 1/3 des pousses sont coupées. Le meilleur moment est en avril.

    Si nécessaire, la croissance peut également être favorisée au printemps en ajoutant de l'engrais ou du compost. Il convient de noter qu'un engrais approprié (lit de tourbière ou engrais rhododendron) est utilisé pour l'Eriken qui aime l'acide.

    Vous pouvez multiplier en accumulant des affaissements et des boutures en été, mais c'est difficile.

    Quelques belles variétés

    Erica carnea 'Stefanie' (fleur blanche)
    'Allegro' (fleur rouge)
    'Torch Spring' (fleur rose)
    'Susanne' (rose pourpre)

    SIRRES Christopher

  • La queue de renard que l'on peut manger, l'amarante le fait possible

    Pour le moment, nous apprécions principalement la figure et les fleurs d'amarante, et à l'avenir, les graines seront également utilisées comme pilules contre la faim.







    Une autre carrière attend la sétaire. Des sentiments nostalgiques se répandent dans le jardin, en l'occurrence la redécouverte d'une plante à massifs incontournable dans les jolis jardins du siècle précédent. Qui aurait jamais pensé qu'une plante aussi égarée et bizarre aurait encore une chance dans un salon moderne? Mais pourquoi ne pas essayer à nouveau avec elle?

    La sétaire (Amaranthus) est une plante annuelle originaire d'Amérique du Sud des régions tropicales et chaudes. Avec des inflorescences de forme frappante, longues, pendantes, intensément colorées et d'au moins 60-100 cm de hauteur, il fait impression. La longue période de floraison de juillet à octobre doit également être soulignée. La sétaire se marie bien avec les dahlias, d'autant plus que les deux sont originaires l'un de l'autre.

    Les selles ont l'air si étranges qu'elles sont principalement plantées près des maisons. Les longues inflorescences fonctionnent mieux lorsqu'elles pendent librement et ne heurtent pas ou ne plient pas la terre, plus ou moins sale quand il pleut.

    Les lits surélevés, les couronnes murales, les seaux et les coffres de balcon sont des lieux de séjour privilégiés, toujours en plein soleil et beaucoup de chaleur.

    Les plantes ont besoin d'un peu d'eau. Vous fertilisez plusieurs fois à un intervalle de 14 jours, même début septembre, pour que le tas ne s'estompe pas même en été indien.

    S'il fait froid, les plantes ont fait leur temps. L'année prochaine vous préférez le faire vous-même à partir de mars / avril sous verre, semez en avril sur place ou plantez les plants que vous avez achetés en mai.

    Mais il y a plus à l'amarante que cela. Il est possible que l'un ou l'autre ait déjà acheté du pain à l'amarante chez le boulanger bio, qui a un très bon goût, un peu aromatique et noisette.

    L'amarante était l'une des plantes les plus importantes pour tout le monde dans l'empire inca, une pierre angulaire et une pierre angulaire de l'empire inca. Le conquérant espagnol Cortez a reconnu l'importance de l'amarante pour la survie du peuple et a rapidement interdit sa culture afin de forcer les Aztèques à abandonner plus rapidement. En conséquence, l'amarante a presque complètement disparu de l'agriculture et de la consommation humaine.

    Il se peut que l'amarante, en tant que l'une des rares non graminées à grains ressemblant à des céréales, redevienne une partie importante de la nutrition humaine à l'avenir, en tant que légume et matériau de cuisson. De plus en plus de gens veulent être rassasiés. L'amarante est utile ici.

    Ilse Jaehner

  • Giersch - mauvaises herbes ou quoi?

    Giersch pousse aussi dans mon jardin. Cela ne peut pas toujours être évité car cela vient de l'extérieur. Au-delà de la haie se trouve la nature. Quand le moment vient de nouveau que je suis vraiment en colère contre lui, j'appelle les herbes aromatiques, même au risque de me faire prendre dans toutes les orties qui immigrent souvent de la même manière que les herbes aromatiques ou avec elles de toute façon. Giersch aime pousser partout où un bon sol humide laisse suffisamment d'espace, avec de nombreuses racines longues et blanches qui forment parfois de vrais tapis. Remarque: défendez les débuts! Ne tolérez pas une seule plante herbacée dans le jardin. Retirez chaque souche et tige, c'est-à-dire y compris toutes les racines. Heureusement, Giersch n'a pas de racines trop profondes, il colle plus à la surface, contrairement au vent, à la vesce et à la prêle. Vous devez juste être très minutieux et ne rien oublier. Les choses deviennent extrêmement désagréables lorsque l'herbe moulue devient des plantes vivaces existantes. Ensuite, il ne reste plus qu'à sortir complètement les plantes de la terre et à arracher même la plus petite partie de la racine entre les racines herbacées et à ne remettre que les plantes très propres. Le moyen le meilleur et le plus confortable de se débarrasser des zones libres sans végétation est d'utiliser une couche d'aluminium. Puisque je veux être absolument sûr, je retire le papier d'aluminium de temps en temps, desserre la surface et recherche sur la terre les racines qui sont encore là. Parlons maintenant du sureau moulu comme plante utile. Encore et encore, il est souligné à quel point il a bon goût comme légume de printemps. Je suis sceptique à cause de souvenirs lointains, quand dans les mauvais moments, Giersch devrait être rassasié, pur, sans bons ingrédients comme la crème et le beurre. Cependant, cela peut être utilisé pour le préparer d'une manière acceptable. Mais sinon? Il convient à une cure de printemps pour rafraîchir le sang, se déshydrater, favoriser la digestion et prévenir la goutte, les rhumatismes, l'indigestion et l'obésité. Vous allez bientôt récolter les jeunes feuilles et les traiter sans tiges et toujours fraîches. Dans le passé, une telle utilisation du sureau moulu était assez courante, car elle était appelée herbe de goutte ou botanique Aegopodium podagraria, en référence à son pouvoir de guérison en Podagra, c'est-à-dire la goutte. La médecine d'aujourd'hui l'ignore, ce qui ne signifie pas que vous devez le faire aussi. Giersch n'a rien à faire dans le jardin. Utilisez Jaehner
  • Les pins dorés - Pinus mugo 'Winter Gold

    Plantes remarquables à l'Ecole d'Agriculture (50)

    Un «pin doré», qui semble mystérieux au premier abord, comme un trésor. Et en fait, il est un peu mystérieux que de petits pins verts apparemment normaux deviennent jaunes d'or à Noël; ils représentent en fait un trésor dans les jardins.

    Le pin de montagne ou de montagne Pinus mugo, que l'on rencontre dans les Alpes, est planté depuis longtemps dans notre jardin. Les formes naines de celui-ci peuvent également être utilisées pour planter des cubes ou dans des lits étroits. Certaines de ces variétés de petite taille sont particulièrement visibles en hiver. Ils passent du vert au jaune doré. En hiver, vers Noël, leur grand moment arrive - dans le jardin, ils commencent à jouer un rôle spécial.

    Les petits pins peuvent supporter n'importe quel sol, ils peuvent se tenir en plein soleil. En raison de la décoloration hivernale notable, cependant, ils doivent être utilisés avec prudence - vous devez soigneusement considérer quels partenaires leur conviennent.

    Les plus gros spécimens de pin doré, qui peuvent atteindre 2 m de haut, peuvent être merveilleusement combinés avec d'autres arbres d'hiver remarquables, par exemple avec des cornouillers de couleur jaune-orange tels que Cornus stolonifera 'Winter Flame' et les herbes recommandées plusieurs fois à ce stade.

    Dans les pépinières, vous trouverez des Pinus mugo 'Carsten' et 'Ophir' ainsi que la variété 'Winter Gold'; d'autres variétés sont en culture. Toutes les couleurs sont jaune doré en hiver, elles diffèrent principalement par leur hauteur. Vous n'êtes pas obligé de les couper à moins qu'ils ne deviennent trop gros après de nombreuses années. - Ensuite, un «élagage» aide, ce qui se fait mieux en coupant simplement les «bougies» semi-tendres, les nouvelles pousses en mai, en deux, comme d'habitude avec les pins.

    Vous pouvez les casser avec vos doigts et garder les petites mâchoires très compactes.

    Pour nous, l'or signifie aussi les anniversaires ronds, par exemple le «mariage d'or» célébré après 50 ans de mariage. Et vous lisez maintenant le 50e article sur les plantes remarquables à l'école d'agriculture - une autre raison de rendre hommage au pin doré à ce stade.

    Eike Jablonski (LTA)

  • Wall-noisette ou de deuil noisette - Corylus avellana 'Pendula'

    Le Corylus avellana 'Pendula' (noisette suspendue) est une alternative stérile à la noisette commune, qui met des accents uniques dans votre jardin avec sa croissance triste et ses chatons attrayants. C'est un bel arbuste étalé qui s'avère robuste et rustique. Cette variété d'arbustes de France fournit suffisamment d'ombre. Le noisetier pleureur convient comme bois simple.

    Le noisetier pleureur est un grand arbuste atteignant 5 m de haut avec des branches initialement dressées. Ils deviennent plus tard arqués en surplomb, en forme de deuil, largement étalés, bien ramifiés et densément touffus.



    Les feuilles vertes fraîches sont larges et rondes, ont un bord dentelé et mesurent 6 à 10 cm de long. La couleur d'automne est jaune à jaune-orange.

    Les fleurs sont jaunes à brun clair, chatons allongés et semblent très ornementales de février à mars. Les pousses sont initialement brun-olive, puis gris-brun et fissurées longitudinalement. Le noisetier pleureur est une racine peu profonde avec de nombreuses racines fines et forme parfois des coureurs à feuilles caduques.

    Emplacement

    Dans l'ensemble, le Corylus avellana 'Pendula' est peu exigeant et l'emplacement peut être ensoleillé à ombragé. Cependant, l'arbuste préfère les sols frais aux sols humides, bien drainés et nutritifs.

    Mesures de soins et de reproduction

    Les jeunes plantes doivent être taillées une fois par an afin que de nombreuses jeunes pousses se forment pour donner à l'arbuste sa forme typique.

    Il est préférable de couper après la floraison pour ne pas vous soucier de la floraison au printemps suivant, car le Corylus avellana 'Pendula' fleurit toujours sur le bois de l'année précédente. Corylus avellana 'Pendula' se multiplie principalement par greffage.

    Quelques plus belles variétés de noisettes

    Corylus avellana 'Red Majestic' à feuilles rouges et pousses torsadées, Corylus avellana 'Aurea' à feuilles jaunes, Corylus avellana 'Barcelona' à gros fruits.

    Christopher Sirres (Jonggaertner asbl)

  • La sérénité les jours brumeux

    Chrysanthèmes

    Année après année, les chrysanthèmes sont flattés par le noircissement, de sorte qu'ils fleurissent ponctuellement le jour de la Toussaint et peuvent être placés sur les tombes.

    Après cette fête, les fleurs, souvent avec le pot en plastique, se déplacent dans la poubelle, qui est commodément placé à côté de la porte d'entrée du cimetière. Les chrysanthèmes sont en quelque sorte des "plantes jetables"; et on les trouve rarement dans les parcs ou les jardins.

    Récemment, j'ai dû apprendre mieux quand j'ai découvert qu'il y avait plus à ces fleurs qu'une simple plante de cimetière "ennuyeuse";.

    La principale aire de distribution des chrysanthèmes est l’Asie de l’Est (Chine, Japon et Corée), où les chrysanthèmes ne sont pas uniquement cultivés comme plantes ornementales.

    D’une espèce spéciale, Chrysanthemum morifolium, les fleurs sont séchées et utilisées comme thé. Les feuilles d'une autre espèce (Chrysanthemum nangkingense) sont consommées, par exemple, en salade ou cuites.

    Le fait que les fleurs d’or (crysos = or, anthos = fleur ou sang) ou les asters d’hiver, tels que les chrysanthèmes, soient encore rares dans le jardin, est dû au fait que de nombreuses variétés ne sont pas hivernales. Cependant, si vous étudiez plus intensément les offres de jardinage pérenne, vous trouverez des hybrides capables de bien résister au gel

    Des noms sonores tels que «Poésie», «Rehauge», «Abeilles» ou «Ambre» s'épanouissent à la fin de l'automne, si les bourgeons de sang ne succombent pas au gel précoce. Pour cette raison, les chrysanthèmes doivent être plantés dans des espaces de jardin ensoleillés, abrités et chauds.

    Les chrysanthèmes fleurissent assez tard dans l'année, de sorte qu'il est difficile de trouver d’autres plantes à fleurs qui apparaissent en même temps sous leur plus beau côté. Toutefois, les chrysanthèmes peuvent être combinés avec des graminées ou des blocs violacés.

    Idéalement, les asters d’hiver devraient être plantés au printemps afin d’avoir le temps de bien se développer tout au long de l'été et de ne pas être inférieurs au premier gel de l'automne. En outre, la protection contre le gel est également un petit plaisir pour ces plantes.

    Si vous regardez en Asie, vous verrez que le Winteraster au Japon a été choisi comme Kaiserblume et donc comme fleur nationale. Cette fleur, qui fleurit lorsque toutes les autres fleurs sont déjà fanées, est associée en Chine à une longue vie et à une bonne humeur, même dans les moments difficiles.

    Le chrysanthème est donc parvenu au sommet de ma "liste de souhaits pour le jardin" pour la saison suivante et tout le monde peut utiliser la gaieté dans des conditions difficiles de temps en temps!

    Nadine Weirich

    Dipl. Ing. Of Landscape Architecture

  • Chapeau de soleil en fourrure de Henry Eiler - Rudbeckia subtomentosa 'Henry Eilers'

    Plantes remarquables à l'Ecole d'Agriculture (57)

    Henry Eilers, un jardinier de plantes vivaces bien connu et élève d'une pépinière de l'Illinois, USA, est toujours à la recherche de plantes intéressantes. Le jardinier s'intéresse particulièrement à la diversité de la flore indigène et ici surtout aux plantes de la prairie.

    Il y a quelques années, sur une digue sèche du Midwest, il a remarqué une fleur inhabituelle dont les pétales ressemblaient à de petits tubes enroulés. C'était un rudbeckia (chapeau de soleil) et, comme il la découvert rapidement, une forme particulière.

    En tant que jardinier, Henry Eilers a rapidement reconnu la particularité de cette plante : les fleurs filigranes, jaunes, dont les pétales individuels forment d'abord des tubes, avant de se terminer par une langue plate. Ils jaillissent d'un milieu brun. Cela donne à la fleur un aspect très fin et unique.

    Rapidement, un peu de matériel de propagation a été obtenu de la plante d'origine. En l'espace de quelques années, cette trouvaille, nommée Henry Eilers par une pépinière en l'honneur du jardinier averti, s'est répandue dans les pépinières vivaces des Etats-Unis et d'Europe.

    Le "chapeau de soleil en feutre" est une plante vivace peu exigeante qui, une fois installée, reste dans le jardin pendant des années. Avec une hauteur pouvant atteindre 120 cm, 'Henry Eilers' est déjà l'une des plantes vivaces les plus remarquables de la fin du jardin d'été et du jardin d'automne. La floraison a lieu de mi-juillet à octobre.

    Vous pouvez donc bien le planter en groupes et le combiner avec des graminées et des vivaces de la même hauteur, comme les asters à mi-hauteur.

    La combinaison avec Aster novi-belgii 'La belle de Dietlikon'; (comme sur la photo) ou d'autres asters violets simples et délicats est magnifique. Il est également idéal en préplantation pour les plantes ligneuses.

    La fleur exhale un délicat parfum de vanille. Comme une fleur coupée dans le vase, elle s'attarde longtemps.

    Les plantes ne doivent pas être trop humides, car cela correspond à leur habitat naturel, la prairie; comme le sol peut être bien drainé. Si l'emplacement est trop nutritif ou trop humide, un support doit maintenir la plante ensemble.

    À la fin de l'automne, une fois les fleurs fanées, vous pouvez couper jusqu'à la rosette inférieure de la feuille. Vous pouvez également laisser une source de nourriture pour les oiseaux et les autres animaux pour l'hiver provenant, qui a également un aspect attrayant pendant un certain temps. Avec les herbes et les asters fleuris, ils donnent un peu "un sentiment de prairie" pendant la période de Noël!

    Eike Jablonski (LTA)

  • Hibiscus syriacus - arbuste Marshmallow

    L'hibiscus est originaire d'Asie. Là, la plante est généralement appelée Sharon Rose. Il est élevé en Corée depuis plus de 2.000 ans. Le nom coréen est Mugunghwa, qui se traduit par «la fleur immortelle». En Corée du Sud, il orne la pièce à un gagné et est officieusement devenu la fleur nationale. La guimauve est même mentionnée dans l'hymne national: "Nous les Coréens veillerons toujours sur notre pays avec ses rivières et ses belles montagnes sur lesquelles fleurit la rose de Sharon". Cela ressemble presque à un jardin d'Eden. Les pentes des montagnes envahies par les buissons de guimauves en fleurs - cela doit être un vrai régal pour les yeux!



    L'hibiscus est un arbuste à croissance lente et raide avec de jolies fleurs particulièrement ornementales. Il est utilisé dans les jardins comme arbuste à fleurs ou pour la plantation en pot. L'hibiscus est un arbuste à feuilles caduques pouvant atteindre des hauteurs de 1 à 3 m.






    Emplacement

    L'hibiscus est considéré comme rustique dans ce pays; mais la température et les conditions du sol du lieu ont encore une influence décisive sur la dureté du gel. L'arbuste a besoin de chaleur et aime être ensoleillé et abrité, idéalement dans la cour ou devant un mur sud.

    De plus, les très jeunes plants devraient bénéficier d'une protection hivernale. Pour ce faire, vous recouvrez le sol de paillis d'écorce et enveloppez la plante avec de la paille ou des brindilles d'épinette.

    L'hibiscus se développe mieux dans un sol de jardin frais et limoneux. En revanche, sur des sols sableux pauvres, les fleurs laissent beaucoup à désirer. Les pousses ne mûrissent pas sur des sols argileux lourds et humides et meurent souvent de froid. Cependant, cela n'a aucun effet sur l'abondance des fleurs, comme les fleurs d'hibiscus sur le jeune bois.

    Mesures de soins et de reproduction

    la coupe d'éducation

    Ce type de taille élimine toutes les pousses malades ou faibles. Cela s'applique également aux jeunes plantes, car c'est la seule façon pour elles de développer progressivement des pousses plus fortes. Vous coupez à deux bourgeons, mais laissez de côté la pousse principale. Cela n'a pas besoin d'être coupé. On peut progressivement faire pousser une telle couronne en raccourcissant les pousses autour de la couronne à quelques bourgeons. Le meilleur moment pour la taille est février.

    La coupe de conservation

    Si l'hibiscus a déjà une couronne majestueuse, seules les branches faibles et sèches sont enlevées. Les branches plus minces sont raccourcies en conséquence à quelques bourgeons. Afin de maintenir la forme de croissance, il est préférable de raccourcir les pousses qui sortent de la forme. Si vous voulez augmenter la volonté de fleurir, vous raccourcissez toutes les pousses fructifères de l'année précédente d'environ un tiers à la fin de l'hiver. Pour que la plante ne devienne pas trop dense, elle peut également être éclaircie si nécessaire

    La multiplication de l'hibiscus se fait par graines (multiplication générative) ou par boutures (multiplication végétative)

    Quelques belles variétés

    "Woodbridge" avec des fleurs rose foncé, "Blue Bird" a des fleurs de couleur lilas et "Hamabo" brille avec des fleurs blanc-rouge.

    Christopher Sirres (Jonggaertner)

  • L'arbre de Noël est-il un sapin ?

    Les pommes de pin, ici Korreatanne, se tiennent toujours debout sur les branches, se dissolvant en écailles individuelles.












    Des cônes d'épicéas peuvent être suspendus, ici de jeunes spécimens immatures, tombent comme un tout.













    Ou une épinette? Nous clarifions.

    Ô sapin de Noël, tu vert dans le chant de Noël et pas seulement là mais en fait comme un arbre de Noël, un peu plus chaque année.

    Vous avez longtemps coupé le sapin d'origine, qui était principalement une fausse épinette. Si vous ne regardez pas de près, vous pourriez vous dire: ils sont tous pareils de toute façon! Ils ne sont pas. Similaire, mais pas pareil. Que prouver. Il y a des caractéristiques indéniables que même les profanes absolus peuvent utiliser pour distinguer les sapins et les épicéas.

    Indicateur: aiguilles

    Les aiguilles d'épinette reposent sur la brindille avec de courtes tiges qui restent en arrière lorsque les aiguilles tombent, formant des coussins bosselés qui rendent les pousses et les brindilles dans leur ensemble aussi rugueuses que des râpes.

    Les aiguilles des sapins, par contre, laissent des cicatrices circulaires et plates, de sorte que l'écorce des branches de sapin est lisse.

    Une autre caractéristique typique est la tendance des épinettes à se débarrasser immédiatement des aiguilles mortes, tandis que les aiguilles de pin sèches collent aux branches pendant un certain temps. Principalement à cause de cela, les sapins sont plus populaires que les épinettes comme arbres de Noël. Les différences mentionnées caractérisent les arbres dès le plus jeune âge comme le sapin ou l'épicéa.

    Indicateur: écorce

    L'écorce du tronc des sapins reste lisse même à un âge avancé et est généralement de couleur blanc-gris. Le sapin ne forme une écorce plus épaisse que lorsqu'il a 40 ou même 50 ans. Les écailles de cette écorce sont également lisses et gris clair. L'écorce et l'écorce de l'épinette deviennent plus brun rougeâtre ou gris rougeâtre.

    D'où les noms populaires de sapin blanc pour le sapin et de sapin rouge pour l'épinette, qui permettent également d'éviter les malentendus. Les experts ont également contribué à cela en nommant botaniquement l'épinette Picea abies, l'épinette semblable au sapin.

    Indicateur: cônes

    Heureusement, à un moment donné, les arbres permettent de les distinguer facilement dès qu'ils atteignent un âge gérable et forment des cônes. Le sapin place ses cônes debout sur les branches, tandis que l'épinette les laisse pendre. Les pommes de pin se désintègrent également à mesure qu'elles mûrissent, car les écailles individuelles se détachent du fuseau. Les cônes d'épinette restent entiers. S'il y a des «pommes de pin» sur le sol de la forêt, ce sont en fait des pommes d'épinette. Ils tombent dans leur ensemble.

    Entre-temps, l'épinette a presque rempli son rôle d'arbre de Noël. On y trouve le sapin Nordmann, le sapin argenté, le sapin à nicotine.

    Ilse Jaehner

  • Chaque jour à nouveau. . . .

    . . une fleur s'ouvre sur le hémérocalle (Hemerocallis), mais la fleur du jour précédent se fane en retour. Le nom allemand et le nom grec (Hemero = jour, Callis = beauté) sont tous deux basés sur cet atribut.


    Bien que chaque fleur ne se présente qu'un seul jour, de nouvelles fleurs apparaissent sur plusieurs semaines, de sorte qu'une seule plante peut avoir un temps de floraison relativement long. Il est difficile à dire quand les hémérocalles fleurissent exactement , certaines variétés fleurissent déjà en mai, d'autres seulement à la fin du mois d' août. Cependant, la plupart des espèces fleurissent en juin/juillet.


    Les hémérocalles sont originaires d'Asie et peuvent être utilisées de différentes manières. Certaines espèces sont même utilisées en Asie pour construire des maisons ou pour couvrir des toits, et même des sandales sont fabriquées à partir des feuilles.

    Les plantes sont également comestibles et peuvent être utilisées, par exemple, dans les salades .Pas toutes les fleurs sont bonnes au goût, mais surtout celles qui sentent le citron ont un goût intéressant. Dans le jardin, les hémérocalles préfèrent les sols riches en nutriments et pas trop secs. Les plantes aiment les endroits ensoleillés, mais elles peuvent aussi faire face à une ombre légère. Surtout les plantes aux couleurs vives ne doivent pas être exposées au plein soleil de midi, sinon leurs fleurs vont se faner. Le nuancier d'Hemerocallis est principalement rempli de couleurs chaudes comme le jaune, l'orange ou le rouge. Certains cultivars sont bicolores, avec un œil plus clair ou plus foncé. Au cours des années, il peut arriver que l'hémérocalle devienne paresseuse malgré l'application régulière d'engrais. Alors tu devrais déterrer la plante et la diviser. Sinon, les Hemerocallis sont simples et pourtant nobles. Ce n’est pas sans raison que l’hémérocalle a été ; également éténumérée comme la plante du «paresseux intelligent « ; (Karl Foerster).

    Les nids de feuilles sont très beaux avant et après la floraison, les fleurs étroites, presque herbeuses, arquées à l'extrémité des feuilles. Lorsque les feuilles restent debout pendant l'hiver, elles forment un abri naturel pour l'hiver. Au printemps, il reste encore assez de temps pour couper les feuilles avant la nouvelle germination. Si vous n’aimez pas ces jardins d’hiver, vous pouvez simplement les couper en automne.

    Les hémérocalles sont très populaires auprès des jardinier et des cultivateurs, ce qui signifie que de nouvelles variétés sont introduites sur le marché année après année. Les journées Hemerocallis de juillet sont intéressantes et certainement une expérience, organisée par quelques pépinières vivaces, au cours de laquelle vous pourrez admirer toute la magie des fleurs. C'est peut-être une idée pour le prochain voyage du club..

     

    Dipl. Ing. De
    architecture de paysage
    Nadine Weirich

  • Fleur d'oranger mexicaine - Choisya'Perle aztèque';.

    Plantes remarquables à l'Ecole d'Agriculture (55)

    Le genre Choisya, du nom du botaniste suisse Jacques-Denis Choisy, se compose de cinq espèces différentes originaires principalement du sud de l'Amérique du Nord et du Mexique. Nous n'avons que quelques variétés de Choisya ternata et l'hybride entre Choisya dumosa var.Arizonica et Choisya ternata, comme le Choisya 'Aztec Pearl' décrit ici.

    Cet hybride à feuilles persistantes a été sélectionné par Peter Moore dans la pépinière Hillier dans le Hampshire vers 1982 et mis en circulation en 1989 dans le cadre du 125e anniversaire de Hillier Garden.

    Le bois à croissance lente peut atteindre une hauteur de trois mètres, par conséquent, lors de l'utilisation de cette plante, un espace suffisant doit être garanti dès le début pour que son port typique et élégant puisse se développer.

    Une combinaison de faible couvert végétal, telle que Waldsteinia ternata, est recommandée comme sous-plantation afin de combler les lacunes qui ont surgi de la plantation à grande échelle dans le jardin.

    Les feuilles coriaces et attrayantes sont à lobes palmés et se composent de trois à cinq folioles étroites. Comme pour tous les représentants de la famille des losanges, les bords des feuilles sont translucides en pointillés et sentent aromatique lorsqu'ils sont frottés.

    Les fleurs blanches quintuple qui apparaissent en mai à partir des boutons floraux teintés de rose ont un parfum agréable qui sent l'orange (d'où le nom). Les inflorescences de trois à cinq fois se produisent à l'aisselle des feuilles.

    L'interaction des feuilles vert foncé et brillantes et des fleurs parfumées d'un blanc neige est une expérience pour tous les amoureux du jardin. Une re-floraison est possible en septembre.

    En tant que plante d'intérieur froide, cette plante ligneuse peut être amenée à fleurir tous les deux mois en la gardant au sec et en l'arrosant correctement. Sur le terrain, Choisya 'Aztec Pearl' a besoin d'un emplacement nutritif, mais protégé du soleil séchant de l'hiver et des vents froids

    Le bois encore relativement jeune a commencé sa marche triomphale à travers l'Europe et l'Amérique il y a 25 ans en Angleterre et fait depuis lors partie de la gamme standard de toutes les pépinières bien approvisionnées. En Angleterre, c'est l'une des dix usines les plus vendues.

    Tom Stone (LTA)

  • Graffitis de mousses ... ou comment faire revivre les murs gris

    Qui veut de la mousse dans son jardin? Dans la pelouse, sur les pierres tombales, les pavés ou les allées, par exemple, le tapis vert est extrêmement impopulaire. En plus du contrôle mécanique de la mousse pour les pelouses anglaises, il existe également de nombreux poisons et remèdes qui, bien qu'ils maintiennent l'herbe en vie, peuvent cependant polluer le sol et les eaux souterraines plus que l'âme du jardinier vert le souhaiterait.

    Cependant, il existe également des espaces de jardin ou des situations où vous êtes trop heureux de vous rabattre sur de la mousse. Les mousses ont leur charme, elles témoignent de l'âge et assouplissent les structures rigides. Bref, les mousses donnent au jardin une patine très particulière.

    Des mouvements tels que le «jardinage urbain» (jardinage en ville) ou «guérilla jardinage» (verdissement des zones urbaines non utilisées) ainsi que la tendance croissante au verdissement des façades ont conduit au développement des graffitis en mousse et se sont transformés en objets d'art en très peu de temps.

    Mais comment se produit un tel graffiti de mousse?

    Sur Internet, vous pouvez trouver diverses instructions telles que mélanger du babeurre, de la mousse, du sucre et de l'eau, puis appliquer avec un pinceau sur le mur ombragé et humide et vaporiser quotidiennement de l'eau. D'autres artistes utilisent de la bière au lieu de l'eau et d'autres encore ajoutent un œuf.

    Il est également important d'utiliser de la mousse de la région et non de la mousse séchée du magasin d'artisanat. Que cette recette fonctionne réellement est assez discutable. Un test est nécessaire pour savoir si la mousse pousse. Mais avant d'oser essayer la recette, vous devez d'abord savoir quels emplacements les mousses préfèrent. Les murs les plus appropriés sont les murs ombragés plutôt humides ou faisant face au côté pluvieux.

    D'un point de vue botanique, les mousses ne sont pas des plantes car elles ne développent pas de racines appropriées, elles se reproduisent via des spores et elles ne développent pas de graines. Cela signifie donc aussi qu'il ne faut pas avoir peur que les racines de Moïse éclateront des façades ou des murs ou que d'autres dommages se produiront aux murs.

    La méthode de l'artiste londonienne Anna Garforth semble plus efficace. Elle préfère la mousse sur les nattes puis coupe les tapis de mousse à l'aide de gabarits. Les morceaux de mousse coupés sont ensuite collés directement sur le mur sélectionné et régulièrement aspergés d'eau pour que la mousse reste verte.

    Si vous souhaitez créer des graffitis en mousse, vous devez le faire sur vos propres murs de jardin, murs de maison ou murs d'abri de jardin. Parce que les murs publics ou étranges ne peuvent être décorés sans autorisation ni demande. Mais si vous avez un morceau de mur approprié dans votre propre jardin, cela vaut la peine d'essayer.

    Dipl. Ing. Architecture paysagère Nadine Weirich

  • Neviusia alabamensis, la perce neige de l'Alabama

    Des plantes remarquables à l'école d'agriculture (45) Neviusia alabamensis, la perce neige de l'Alabama

    Les représentants de la famille des roses (Rosaceae) se reconnaissent en fait tous par le nombre et la disposition de leurs pétales (les variétés sont exclues, car elles ont souvent des fleurs doubles et, comme pour la rose, peuvent avoir des dizaines de pétales). Chez les espèces de roses, il y a toujours cinq pétales autour des étamines et du stylet. Mais comme souvent, il y a des exceptions. Par exemple, la myrte des marais n'a que quatre pétales et la dryade à huit pétales. La boucle de neige de l'Alabama à forte floraison décrite ici captive l'observateur même par l'absence totale des pétales.

    Ce sont les très nombreuses étamines blanches et les sépales verts en forme de pétales qui rendent cet arbuste, qui peut atteindre une hauteur de près de deux mètres, si attrayant. Neviusia alabamensis fleurit de fin avril à début juin, mais des re-fleurs peuvent apparaître avant les premières gelées. Cette espèce qui aime le soleil pousse de manière similaire au buisson de renoncules (Kerria japonica) en termes d'habitude, avec des coureurs qui gardent de nouvelles pousses apparaissant du sol. Il est donc très approprié pour une position autonome, mais également mélangé avec des haies à croissance libre. Le type de sol n'a pas d'importance tant qu'il n'y a pas d'engorgement. La boucle de neige ferme son année de jardin avec une couleur d'automne jaune d'or.

    Neviusia alabamensis n'apparaît que très rarement dans la nature. On a longtemps supposé qu'il formait, comme les autres représentants de la section Kerriae (Rhodotypos scandens, Kerria japonica et Coleogyne ramosissima) un genre monotypique. Ce n'est qu'en 1992 qu'une deuxième espèce (Neviusia cliftonii) a été découverte dans la région du lac Shasta en Californie du Nord. La boucle de neige de Shasta se distingue par une marge de feuille grossièrement dentelée et lobée. Neviusia alabamensis, en revanche, a été introduite en Europe dès 1860.

    Ce bois magnifique mais aussi rare faisait partie d'un puzzle végétal du 18 au 20 mai lors de l'événement traditionnel "Ambiance & Jardins" dans le magnifique parc du château d'Erpeldingen, qui est résolu ici. Si la solution était correcte, il y avait un bon de la LTA pour l'achat de plantes vivaces ou ligneuses dans la pépinière locale. Nous félicitons chaleureusement tous ceux qui ont résolu ce casse-tête délicat.

     

    Tom Stone (LTA)

  • Cotonéaster, Cotoneaster salicifolius 'Rothschildianus'

    Plantes remarquables à l'Ecole d'Agriculture (60)

    Qui voudrait avoir un vrai "Rothschild"? Dans ce cas, cependant, il ne s'agit pas de Bordeaux pour la cave à vin, mais plutôt d'un bois assez inhabituel et frappant.

    Les nèfles, mieux connues de certains sous le nom botanique de Cotoneaster, sont principalement utilisées comme couvre-sol. En plus des nèfles naines à croissance basse, dont le nom allemand convient bien ici, il y a aussi de nombreux cotoneasters à croissance arbustive. Nous voyons souvent les nèfles à feuilles persistantes, Cotoneaster salicifolius, qui poussent jusqu'à 4 m. Certaines années, en automne et en hiver, elles montrent des pousses presque pendantes devant la charge de fruits rouges - devant la poste d'Ettelbruck, par exemple, on peut voir toute une série de ces plantes.

    Parmi ce groupe de nèfles, le baron Lionel Nathan de Rothschild a sélectionné dans son domaine "Exbury Gardens"; en Angleterre, autour de 1930, des semis qui présentaient une couleur de fruit différente. Un semis particulièrement beau, dont les fruits d'un jaune éclatant et d'une densité inhabituelle sont visibles de loin, a plus tard été nommé "Rothschildianus"; en son honneur. Cette variété a des pousses en surplomb et peut se développer en une plante majestueuse de 4 x 4 m - vous devriez donc avoir un peu d'espace pour elle dans votre jardin. L'endroit ne doit pas être trop sec et doit être un peu protégé, par exemple à l'ombre partielle de grands arbres. Un exemple très impressionnant en est le Jardin des plantes à Paris. Nos spécimens proviennent également de cette plante.

    Au Royaume-Uni, Cotoneaster salicifolius 'Rothschildianus'; 1984 a reçu un 'Award of Merit'; dans la plus haute catégorie par la Royal British Horticultural Society (RHS).

    Lionel de Rothschild et son fils Edmund, qui a poursuivi l'œuvre de son père et le bien-aimé domaine d'Exbury de la même manière professionnelle, étaient "banquiers"; de profession, mais leur amour était pour les plantes, et ils ont dépensé de vastes sommes d'argent et de temps pour leurs jardins et leurs parcs (en Angleterre, on dit qu'ils sont "banquiers par hobby, et jardiniers de profession";). D'ailleurs, ils ont reçu la médaille d'honneur de la RHS Victoria de la même société royale d'horticulture, qui leur a décerné la plus haute distinction. On peut donc à juste titre parler d'une plante "honorable"; en parlant de la nèfle de Rothschild. Et qu'y a-t-il de mal à avoir un "Rothschild"; non seulement dans la cave mais aussi dans le jardin ?

    Eike Jablonski (LTA)

  • Variétés de perce-neige - Galanthus nivalis & Co.

    Plantes remarquables à l'Ecole d'Agriculture (41)

    Lorsque les jours sombres et courts de l'hiver passent lentement, les premières cloches de neige commencent à saigner. Le «Schneiklackelchen» pousse à l'état sauvage ici et là sur des prairies humides près des rivières, par exemple à certains endroits sur l'Our ou le Black Ernz. Et ils ne manquent presque dans aucun jardin. Ces premiers signes tendres de la fin de l'hiver sont trop beaux et trop beaux.

    Outre les espèces sauvages, dont la principale occurrence se trouve en Asie de l'Ouest, comme la Turquie, il existe également de nombreuses variétés de cloches à neige encore trop peu connues dans ce pays.

    En Angleterre, le pays des jardiniers, les amateurs de snowbell collectent des centaines de variétés, s'organisent dans des clubs de snowbell, se rencontrent pour des visites de jardins avec neige et glace, afin de s'émerveiller devant une nouvelle snowbell rampant sur le sol. Pour un seul oignon d'une variété rare, 400 euros seront dépensés, et ces trésors ne disparaîtront bien sûr que secrètement.

    Les variétés de Snowbell ne sont pas encore répandues ici. Il existe de belles variétés simples qui peuvent être achetées chez nous pour quelques centimes.





    La plus connue de ces variétés est la «Flore Pleno» à fleurs doubles, un vrai bijou. «Hippolyta», qui est également remplie de fleurs, est très similaire, mais disponible moins souvent.

    L'une des plus belles variétés pour moi est l'ancienne variété 'S. Arnott ', qui fleurit avec un blanc presque pur, des fleurs assez grandes. Il est également assez vigoureux et forme lentement et régulièrement de gros tufs.

    La variété «Giganteum», qui peut atteindre 30 cm de haut et est également perceptible dans le lit dans la neige, est plus rare. Et «Viridapice» a des pointes vertes particulièrement grandes dans l'anneau intérieur des pétales.

    Les cloches à neige et leurs variétés peuvent être mieux divisées en «vert», c'est-à-dire directement lorsque les fleurs sont fanées, au début du printemps. Ensuite, Galanthus peut être transplanté sans aucun problème.

    Les oignons sont un peu plus délicats, ils sèchent plus vite que les autres oignons. S'ils sont achetés, de préférence déjà en été, ils doivent avoir une profondeur d'environ 5 à 8 cm au plus tard début septembre pour être sûrs de fleurir l'année suivante. Le sol ne doit pas être trop sec. Les espèces sauvages issues de descendants contrôlés sont adaptées à la naturalisation.

    Incidemment, le forçage est également merveilleux, qui est effectué dans des bocaux spéciaux en forme de cloche à neige, similaires aux jacinthes.

    Eike Jablonski (LTA)

  • Les astilbes, belles fleurs d'été

    Ces plantes vivaces herbacées revalorisent l'ombre.

    Beaucoup de soleil, peu de soleil, peu d'ombre, beaucoup d'ombre &ndash ; tout cela est disponible dans le jardin et c'est une des raisons pour lesquelles il est si attrayant et varié. Les zones ombragées ne doivent cependant pas devenir de véritables zones d'ombre au sens figuré, c'est-à-dire des endroits trop peu attrayants, peut-être négligés. Sous la cime des arbres et au bord des groupes d'arbustes, il n'y a rien de plus beau et de plus approprié qu'une plantation généreuse d'astilbes.

    Les astilbes aiment l'ombre des bois ou l'ombre des bâtiments. Il est indispensable d'avoir un bon sol, de l'humus, un sol détendu et suffisamment humide. Ils ne doivent pas être trop près d'arbres qui revendiquent toute l'humidité du sol pour eux-mêmes comme des bouleaux. Cela mènerait inévitablement à la faillite. La plantation est préparée en conséquence, soit en automne, avantageusement en octobre, soit au printemps peu avant ou pendant le bourgeonnement. Après la plantation et à l'avenir, une couverture de compost ou de feuilles aidera à empêcher l'évaporation de l'eau du sol inutilisée. Si le temps devient anormalement sec en été et que les feuilles roulent, il faut les arroser en plus.

    Les astilbes sont plus beaux, en plus grand nombre, si vous avez assez d'espace. Elles peuvent être bien combinées avec d'autres membres vivaces de la communauté des plantes d'ombre des forêts feuillues comme l'aspérule, la pulmonaire, les anémones hépatiques, les primevères, les bergenies, la barbe de bouc des forêts et les campanules des forêts. Il y a aussi des fougères et des herbes d'ombre. Au bon endroit, les astilbens sont extrêmement durables et restent en bonne santé. Ils peuvent également être reproduits après un temps relativement court en divisant les mottes fermes et grumeleuses, éventuellement à l'aide d'une bêche, soit après la floraison à l'automne, soit au printemps lorsque les pousses sont en germination.

    L'assortiment est vaste. Les variétés d'astilbes japonais (Astilbe japonica) fleurissent relativement tôt en juin, les astilbes hybrides-arendsii entre juin et août, autres variétés comme chinensis pumila fin août. D'ailleurs, ces variétés ne deviennent qu'environ 25-30 cm haut, donc elles appartiennent au premier plan d'une plantation. La hauteur d'autres variétés varie entre 40-70-100 cm. Il y a encore d'autres types d'astilbes qui sont moins connus. L'échelle de couleurs comprend le rouge et le blanc.

    Légende de la photo : Les astilbes comptent parmi les arbustes à fleurs longues les plus importants du jardin d'été et mettent en valeur les zones ombragées de manière attrayante.

    Ilse Jaehner

  • Rhododendron 'praecox'

    Plantes remarquables à l'Ecole d'Agriculture (52)

    Les opinions peuvent être partagées sur l'hiver de cette année. Certains ont raté le froid glacial tel que nous nous en souvenions de février 2013, d'autres sont heureux d'avoir traversé la saison sombre rapidement et bien.

    Ces températures en partie agréables ont accueilli les bloomers d'hiver. Les fleurs de nombreux arbustes n'ont pas été victimes de l'évolution du froid et de la pluie cette année, de sorte qu'elles alternent presque parfaitement avec les premières fleurs du début du printemps, qui annoncent la nouvelle année de jardinage.

    Parmi les signes avant-coureurs du printemps se trouve, comme son nom l'indique, la rose alpine du début du printemps Rhododendron 'Praecox' qui, contrairement à la plupart des rhododendrons, ne fleurit pas seulement en mai, mais se met plutôt en scène de mars à début avril avec ses fleurs rose lilas vif. .

    Le bois à feuilles persistantes touffues, légèrement ascendantes, peut atteindre une hauteur de 1,5 m et devient aussi large que grand avec l'âge. Il n'y a donc rien qui s'oppose à son utilisation dans des jardins plus petits tant que les conditions du site le permettent.

    Lors de la plantation de rhododendrons 'Praecox', vous devez choisir un endroit avec un climat proche de celui dont les rhododendrons ont besoin pour un développement optimal. Une ombre partielle, des jardins frais et un sol pas trop sec sont presque idéaux.

    Le rhododendron 'Praecox' appartient à la famille des bruyères (Ericaceae) et est sensible à la chaux. Pour assurer un bon équilibre oxygène-eau, le sol doit être riche en humus et meuble afin que l'excès d'eau puisse s'écouler rapidement. Les fines racines de ce bois très peu profond «pourriraient» rapidement dans l'engorgement, ce qui entraînerait la mort de la plante. En raison de ces racines proches du sol, les rhododendrons ne doivent pas être plantés trop profondément.

    Ce bois a déjà été obtenu vers 1855 par le propriétaire de la pépinière Isaac Davies de la pépinière Brook Lane à Ormskirk, Lancashire (Angleterre) auprès des partenaires de croisement Rhododendron ciliatum et Rhododendron dauricum et est toujours très populaire aujourd'hui en raison de la floraison très précoce et abondante.

    Tom Stone (LTA)

  • Forsythia blanche Abeliophyllum distichum

    Contrairement au forsythia bien connu, le forsythia des neiges est une vraie rareté. Abeliophyllum distichum, la forsythie des neiges, est plus susceptible de se trouver dans les parcs et les jardins botaniques que dans la cour avant d'un immeuble résidentiel.

    Sa rareté fait de cette plante un conseil d'initié pour tous les jardins qui veulent faire bonne impression avec le parfum des fleurs dès le printemps.

    Selon les lieux, selon les régions, les fleurs de la forsythie des neiges brillent de janvier à mars. Plus l'hiver est doux, plus la région est favorable, plus tôt les fleurs blanches du forsythia des neiges brillent de leur parfum d'amande enchanteur. Le nom Abeliophyllum est dérivé du mot grec «avec des feuilles comme Abelia» et fait référence au genre Abelia, qui a été nommé en l'honneur du botaniste Clarke Abel (1789-1826). Abeliophyllum n'est pas apparenté à ce genre, cependant, il n'y a qu'une similitude externe. Distichum se réfère à la position des feuilles, dérivé du grec: "deux" et stichos, grec: "ligne, rangée". Le nom forsythia blanc est basé sur la similitude des fleurs avec celles du forsythia réel, auquel il est également lié.

    L'Abeliophyllum distichum est un arbuste à feuilles caduques et à pousses carrées qui atteint une hauteur de croissance d'environ un mètre ou plus. Les feuilles opposées sont divisées en pétiole et en limbe. Le pétiole est long de 5 à 6 mm. Le limbe d'une seule feuille est lancéolé à ovoïde-ovénile en longueur de 6 à 10 cm et en largeur de 3 à 4,5 cm. La surface supérieure et inférieure des feuilles est poilue.

    La floraison a lieu au printemps, avant l'apparition des premières feuilles. Les inflorescences latérales, racémiques, ont un axe violet foncé. Les fleurs odorantes sont au nombre de quatre. Les quatre pétales blancs ou rose pâle mesurent environ 1 cm de long. L'écrou à ailettes rond, d'un diamètre de 2 à 3 cm, contient une graine chacun.

    Un endroit ensoleillé à semi-ombragé, protégé du vent dans les endroits froids, avec un sol meuble et non compacté, riche en nutriments, est recommandé. Les jeunes plantes ont besoin d'une protection hivernale.

    Mesures de taille et propagation L'entretien optimal de la forêt de neige comprend une taille radicale de la plante après la floraison. Cela garantira que les fleurs fleuriront à nouveau l'année prochaine. S'il n'y a pas de bouture, les fleurs sont généralement beaucoup plus petites l'année suivante. La forsythie des neiges est multipliée par l'affaissement. Il est important d'utiliser des pousses relativement jeunes pour le plomb. Une autre belle variété: Abeliophyllum distichum "Roseum".

    Christopher Sirres

  • Euphorbe

    Les euphorbes se trouvent partout dans le monde et leur apparence peut être très différente. Les variétés varient d'un grand arbuste à un compagnon épineux ou à une plante herbacée. Certaines espèces sont des plantes d'intérieur populaires ou peuvent être trouvées dans les magasins de fleurs chaque Noël en raison de leurs grandes fleurs rouges.

    Cependant, ces plantes ont une chose en commun : la sève blanche et doux qui émerge des tiges. Bien que les euphorbes soient toxiques, les plantes d'euphorbes étaient autrefois utilisées à des fins médicales. Aujourd'hui, cependant, il n'est pas recommandé de l'utiliser comme plante médicinale, car le traitement a dû être interrompu dans le passé à cause du décès du patient.

    Les Euphorbes sont très polyvalents dans le jardin. Dans les assortiments des jardineries, vous trouvez des espèces pour la rocaille (lait d'euphorbe verruqueuse), pour le bord de marche (lait d'euphorbe amande) ou les zones ombragées et pour les endroits humides à humides (lait d'euphorbe des marais).

    Les euphorbes ont des fleurs discrètes, entourées de bractées voyantes. La plupart des bractées de la famille des euphorbes sont vert jaunâtre. Mais chez certaines espèces, ils peuvent aussi être rouges ou oranges, comme Euphorbia griffithii 'Fireglow'. Certaines espèces impressionnent également par leur couleur de feuille rouge, qui peut être combinée avec d’autres plantes à fleurs rouges. Ce sont par exemple Euphorbia amygdaloides 'Purpurea' ou Euphorbia dulchis 'Chamaeleon'. Les Euphorbia sont souvent utilisées comme plantes de remplissage pour mettre en valeur d'autres plantes ou pour leur fournir le cadre nécessaire et mettre leurs fleurs à profit, même les Euphorbia sont plus au fond. Alors que certaines espèces se caractérisent par une coloration automnale particulière, d'autres offrent une variété pendant les mois d'hiver. Surtout lorsque les parterres de fleurs ont l'air vides et désolés, les espèces d'euphorbes, vert d'hiver, donnent de ravissantes impressions. .

    Pour les jardiniers infestés par les souris de campagnol, l'euphorbe à feuilles croisées peut convenir, car son odeur chasse les ravageurs. Malheureusement, cet effet n'est limité qu'à un rayon assez petit et non seulement les campagnols fuient l'odeur, mais aussi les mulets.

    Il est à noter qu'Euphorbias a quelque chose à offrir pour chaque jardin, chaque endroit et chaque goût. En raison de cette polyvalence, les vaches à godets ont été sélectionnées par le Bund deutscher Staudengärtner comme l'étable de l'année 2013.

     

    Dipl. Ing. Architecture paysagère Nadine Weirich

  • Yucca (Yucca filamentosa)












































    Un immigrant américain dans le jardin est généralement un mal de tête et d'inquiétude. Le doryphore de la pomme de terre avidement sur le lit de pomme de terre et le phylloxéra ont fait frémir les vignerons jusqu'à l'introduction des vignes greffées.

    Le yucca est un vrai américain, mais il ne cause guère de soucis et apporte plutôt une touche méditerranéenne dans le lit herbacé. Le yucca à croissance grumeleuse est également connu sous le nom de lis de palmier filamenteux ou simplement de lis de palmier (Yucca filamentosa).

    À l'origine, le yucca se trouve principalement dans l'est des États-Unis le long de la côte atlantique de la Floride à la Virginie. Bien que les «vrais» yuccas ne se trouvent pas en Europe mais uniquement des hybrides, ils aiment aussi qu'il soit chaud et sec ici. Habituellement, ils survivent assez bien à l'hiver et brillent toute l'année avec leurs feuilles légèrement bleutées légèrement effilochées au bord.

    Le nénuphar a été utilisé de différentes manières, notamment dans le passé; des fils, des serviettes ou des paniers en ont été créés, un vrai polyvalent!

    Si vous plantez le yucca dans un lit ensoleillé, sec et chaud, vous devez souvent attendre plusieurs années jusqu'à ce qu'une fleur apparaisse. Mais l'attente en vaut la peine, car les tiges de fleurs dominent beaucoup le yucca et peuvent atteindre une hauteur de 2 m. Au bout d'un moment, de nombreuses grandes fleurs blanches en forme de cloche s'ouvrent sur ces panicules florales.

    Bien que la plante fleurisse abondamment, aucune graine n'en est obtenue. Cela est dû au fait qu'en Amérique, un papillon de nuit est responsable de la pollinisation des yuccas. Cela pond ses œufs dans la fleur et le reste est fait par les larves écloses.

    Les yuccas sont mieux combinés avec d'autres plantes ou herbes qui aiment la chaleur. Ils laissent mieux jouer leur charme exotique dans les lits de gravier ou de gravier en combinaison avec l'herbe à plumes (Stipa tenuissima) ou la fétuque bleue (Festuca cinerea), qui est colorée selon son nom. Mais une ancolie à floraison bleue, une sauge des steppes ou une plante sedum s'intègrent également dans un lit avec des lis de palmier.

    Même si vous devez attendre plusieurs années pour que le yucca fleurisse, cela en vaut vraiment la peine. Principalement parce que la plante impressionne par ses feuilles persistantes et que le lit ne semble pas vide malgré le manque de fleurs.

    Mais c'est comme ça que la vie se passe et Gertrude Jekyll, une jardinière anglaise bien connue, a dit un jour: «Un jardin est un merveilleux professeur. Il enseigne la patience et le don d'attendre, il enseigne la diligence et l'économie, mais surtout il enseigne une confiance illimitée ». En regardant la plante de yucca, qui pousse depuis presque 3 ans sans même penser à une fleur, je me rends compte qu'il y a une lueur de vérité dans ses paroles.

    Nadine Weirich

    Dipl. Ing. Of Landscape Architecture

  • Jardins d'agrément

  • Plantes d'intérieur et climat intérieur

    L'utilisation de nouveaux matériaux de construction a contribué au fait que le climat intérieur des appartements ne s'est pas toujours développé au mieux au cours des dernières décennies. Dans le cas d'un nouveau bâtiment, le choix des matériaux de construction peut encore être influencé. Dans les usines existantes, les plantes peuvent contribuer à améliorer considérablement la qualité de l'air intérieur.

    Les plantes peuvent-elles contribuer de manière démontrable à l'amélioration du climat intérieur? Les opinions divergent largement à ce sujet. Cependant, pour ne pas se retrouver avec une seule évaluation, une recherche approfondie de la littérature pertinente était souhaitable. Il est à noter que dans un passé récent, de nombreuses recherches sur ce sujet ont été menées à des niveaux très différents. La recherche spatiale, par exemple, doit être mise en évidence:

    Pour déterminer les conditions dans lesquelles des colonies humaines seraient possibles sur Mars, l'agence spatiale américaine NASA avait lancé une expérience à long terme. La Biosphère II a été construite au début des années 1990 pour déterminer si un écosystème autonome et indépendant du monde extérieur serait possible. Le projet est considéré comme un échec, mais des informations très précieuses sur le rôle des plantes ont été acquises.

    Lorsqu'on lui a demandé comment la terre parvient à produire de l'air pur ou à régénérer l'air vicié, la réponse a été la suivante: ce sont généralement les plantes et à un degré qui était jusqu'alors inconnu.

    En plus de ces capacités, les plantes aident également à humidifier l'air. Une humidité relative de 30% peut être obtenue dans une pièce chauffée sans plantes. Les plantes présentes dans la pièce peuvent augmenter l'humidité relative de 40 à 45%. 50 à 55% serait optimal.

    Cependant, le climat ambiant est également très influencé par les matériaux de construction utilisés. Les matériaux de construction ont été utilisés en particulier dans les bâtiments anciens, dont certains ne peuvent être remplacés que par des investissements financiers considérables. Ceux-ci comprennent, par exemple, des panneaux de particules, des revêtements de sol collés ou d'autres matériaux synthétiques qui sont maintenus ensemble par des adhésifs et des résines.

    Les humains eux-mêmes émettent des substances volatiles, telles que l'hydrogène, le monoxyde de carbone, les phénols, le méthane, le dioxyde d'azote, etc. L'air peut être revitalisé par les plantes, de sorte que l'air que vous respirez peut être amélioré sur le long terme.

    La littérature répertorie les plantes particulièrement adaptées à l'amélioration de l'air d'une pièce. Le lierre, les orchidées, les palmiers d'arec sont considérés comme des "revitalisants" de l'air intérieur.

    Jusqu'à 90% du formaldéhyde est extrait de l'air par les lys verts et l'aloès afin d'être converti en acides aminés et sucres inoffensifs. Les fougères et le lierre ont des capacités similaires et peuvent également être placés dans des endroits sombres ou dans les salles de bain. Le lierre peut décomposer le benzène jusqu'à 90%.

    Ce ne sont là que quelques exemples qui soulignent l’importance des plantes spatiales. Il vaut donc la peine non seulement de choisir les plantes pour des raisons esthétiques, mais aussi d'apprécier leur capacité à améliorer la qualité de l'air

    Ministère du Logement

Aller en haut